Elections américaines : qui est l’électeur type de Donald Trump ?

ÉLECTEURS – Loin d’être favori pour accéder à la Maison-Blanche, Donald Trump est parvenu à masser derrière lui une large frange de la population américaine, en lui montrant qu’il s’intéressait à elle. La classe ouvrière, notamment, a largement contribué à son succès.

À chaque élection son lot de stéréotype concernant l’électeur moyen d’un candidat. Celui de Donald Trump serait un homme, blanc, non diplômé, issu de la classe moyenne et chrétien conservateur. Une fois cette description faite, le plus intéressant est de savoir pourquoi le candidat républicain a réussi à mobiliser derrière lui suffisamment d’hommes et femmes américaines pour devenir le 45e président des Etats-Unis.


Le tour de force de Donald Trump, lors de cette campagne, est d’avoir su profiter du désarroi de la classe ouvrière. En occupant le terrain pour prodiguer un discours protectionniste et promettre de nouveaux emplois, l’homme d’affaire a récupéré un très grand nombre de voix. Les électeurs silencieux, marqués par la crise économique et le déclin social, se sont rangés derrière celui qui s’adressait enfin à eux. Et c’est sans doute ce qui lui a permis de faire pencher la balance en sa faveur.

Il a fait du bon travail en écoutant ce que nous voulions Un habitant du Wisconsin

L’ensemble des Etats du nord, vieille ceinture industrielle en déshérence de l’Amérique, a voté pour lui. Certains d’entre eux, pourtant ancrés du côté démocrate depuis longtemps, ont basculé en faveur du candidat républicain. C’est le cas du Wisconsin, qui offrait ses grands électeurs aux démocrates depuis 30 ans et a choisi Donald Trump cette année (47,9% des voix contre 46,9% pour Hillary Clinton). "Il a su saisir ce que beaucoup de personnes attendaient dans cet Etat", décrit un habitant. "Il a fait du bon travail en écoutant ce que nous voulions". 

La misère sociale et l’emploi ont été les deux axes majeurs du candidat Trump pour fédérer les Etats industriels. "Je m’inquiète que dans ce pays, il y ait tant d’enfants qui ont faim, un système scolaire qui n’est pas le meilleur et tant de personnes sans travail", poursuit une habitante du Wisconsin. Face à une Hillary Clinton beaucoup moins présente sur le terrain auprès de la classe ouvrière, cette mobilisation de l’Amérique en crise pour le candidat républicain a finalement fait la différence.

En vidéo

JT 20h – Présidentielle américaine : dans le Wisconsin, on se réjouit de l’élection de Trump

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter