Trump espère que Clinton "se remettra vite" pour leur débat

DirectLCI
BON RÉTABLISSEMENT HILLARY - Après le déferlement médiatique qui a suivi "l'épisode médical" de Hillary Clinton durant les cérémonies du 11-Septembre, son rival Donald Trump lui a donné rendez-vous pour leur premier débat présidentiel

"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Le triomphe de Donald Trump ne se produira peut-être pas, mais ce n'est pas une raison pour vouloir se passer de son adversaire Hillary Clinton, dont l'état de santé a fait les gros titres de la presse de chaque côté de l'Atlantique, après qu'on l'a vu bien mal en point lors des hommages aux victimes du 11-Septembre. La presse américaine ultra- conservatrice, pro-Trump, a aussitôt remis en question sa capacité à endosser le costume de présidente de la première puissance économique mondiale, sans oublier de savoir si elle était... contagieuse.

En vidéo

Hillary Clinton fait un malaise lors de la cérémonie du 11 septembre

Le candidat républicain à la présidence des Etats-Unis s'est en revanche montré sous un jour assez peu habituel, lundi 12 septembre sur Fox News. Interrogé sur l'état de santé de sa rivale, il a fait dans la sobriété : "J'espère qu'elle se remettra vite. Je ne sais pas ce qui se passe. J'espère juste qu'elle se sent mieux et qu'elle revienne en campagne."

Revenant sur le bilan de santé délivré par l'équipe de campagne de Hillary Clinton, Trump n'a toutefois pas oublié de rappeler un épisode médical qui avait vu cette dernière filmée en pleine quinte de toux, en plein discours, le 6 septembre : "Je suppose que c'était la pneumonie". Un retour à l'envoyeur, alors qu'à cette occasion, Hillary  Clinton avait humoristiquement indiqué : "Chaque fois que je pense à Trump, je fais une crise d'allergie".

En vidéo

Hillary Clinton et sa quinte de toux, en plein meeting

Soucieux de ne pas être mis dans le même sac que sa rivale alors que la question de la santé des candidats agite la campagne Donald Trump, deux ans plus âgé qu'elle, a quant à lui indiqué qu'il allait livrer un bilan de santé détaillé dans les prochains jous. Le précédent bilan, qui le décrivait dans une forme fantastique assez peu crédible pour un septuagénaire, n'avait pas convaincu les observateurs.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter