VIDÉO - La poignée de main historique entre Obama et le nouveau président élu Donald Trump

AMABILITÉ - Lors de leur première rencontre à la Maison Blanche jeudi, Barack Obama et Donald Trump ont joué l'apaisement au lendemain de l'élection du magnat de l'immobilier. En dépit des noms d'oiseaux qu'ils se sont lancés durant la campagne, ils se disent prêts à travailler ensemble pour le bien des États-Unis.

Donald Trump et Barack Obama se sont entretenus ce jeudi pendant une heure et demie à la Maison Blanche pour préparer la transition, au lendemain de la victoire surprise de l'homme d'affaires à l'élection présidentielle américaine.

L'actuel président n'a jamais caché ses divergences avec le magnat de l'immobilier mais souhaite une transition en douceur,

comme c'est généralement le cas aux Etats-Unis. "Nous avons vraiment abordé beaucoup d'aspects, certains formidables, d'autres difficiles", a déclaré Donald Trump, s'adressant à la presse à l'issue de l'entretien. Son hôte lui a expliqué "certaines des grandes choses qui ont été accomplies", a-t-il poursuivi, sans plus de précisions.

Barack Obama a quant à lui promis de faire tout son possible pour faciliter la passation de pouvoir, le 20 janvier, et a lancé un nouvel appel à l'unité, après une campagne d'une virulence sans précédent.

Ma priorité numéro un pour les deux mois qui viennent sera d'essayer de faire en sorte que la transition permette à notre président élu de connaître le succèsBarack Obama

Lire aussi

 Le futur 45e président des Etats-Unis et son prédécesseur démocrate n'avaient eu jusqu'à présent que très peu de contacts. Pendant des années, Donald Trump a mis en doute la citoyenneté américaine de Barack Obama, l'accusant d'avoir menti sur son lieu de naissance. Au plan politique, il s'est engagé à abroger une partie de l'héritage de son prédécesseur, à commencer par l'Obamacare, la réforme de l'assurance maladie.


Pour sa part, Barack Obama s'est fortement engagé durant la campagne aux côtés d'Hillary Clinton, jugeant à plusieurs reprises que Donald Trump était "inapte" à assumer la fonction présidentielle.

"Ce n'est un secret pour personne que le président élu et moi-même comptons d'assez grandes différences", a-t-il déclaré mercredi avec le sourire.

Parallèlement à la rencontre, la "First Lady" Michelle  Obama, qui s'est elle aussi impliquée dans la campagne, dénonçant notamment des propos de "prédateur sexuel", a reçu Melania Trump.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter