A Hénin-Beaumont, le FN Steeve Briois ne veut pas de "chasse aux sorcières"

A Hénin-Beaumont, le FN Steeve Briois ne veut pas de "chasse aux sorcières"

DirectLCI
MUNICIPALES – Elu dès le premier tour dans cette commune du bassin minier, Steeve Briois déclare ne vouloir faire aucune "chasse aux sorcières". De son côté, le maire sortant DVG Eugène Binaisse réfléchit à déposer un recours.

Le  Frontiste Steeve Briois , veut "relever" Hénin-Beaumont, sans faire de "chasse aux sorcières", a-t-il déclaré ce lundi sur France Bleu Nord. Sa victoire, "c'est le travail d'une équipe, de militants, c'est le fait d'avoir un projet réalisable pour la commune, c'est aussi parce que cette commune a été abandonnée depuis quelques temps par le parti socialiste, aujourd'hui nous sommes là et nous comptons relever Hénin-Beaumont", a-t-il déclaré en ajoutant : "il n'y aura aucune chasse aux sorcières, ce n'est pas le genre de la maison, donc, tant pis pour ceux qui lancent ce genre de rumeur."

Intimidation et pressions

"Je sais que ça fait mal parfois d'utiliser les moyens municipaux contre un adversaire politique, j'ai connu l'intimidation, j'ai connu les pressions, j'ai subi 10 procès en diffamation, avec notamment des perquisitions à mon domicile, tout ça, c'est blessant, je ne serai pas un maire qui blessera humainement ses opposants", a déclaré le secrétaire général du FN.

"Si l'opposition propose un projet intéressant, nous les écouterons, il n'est pas question de stigmatiser ou de mettre sur le bas côté des gens qui représentent néanmoins un pourcentage important, donc, nous gèrerons la commune de manière tout à fait démocratique, contrairement à ce qui s'est fait jusqu'à présent", a ajouté Steeve Briois.

Recours possible

De son côté, le maire sortant d'Hénin-Beaumont, Eugène Binaisse (DVG), battu dimanche a accepté sa défaite mais réfléchit à un recours. "Une votation, comme diraient les Suisses, est quelque chose de très démocratique. On appelle le peuple à venir voter et le peuple s'exprime. Il n'y a rien de plus normal que d'accepter le vote du peuple", a déclaré M. Binaisse, qui a obtenu dimanche 32,04% des suffrages, loin derrière Steeve Briois (50,26%).

"Je ne suis pas tout à fait d'accord avec le choix que le peuple a fait à Hénin-Beaumont", a-t-il concédé. "Notre score est honorable quand on sait qu'il y avait cinq listes en présence. Ce n'est pas un désaveu total de mon action dans cette ville". "On s'en préoccupe (d'un éventuel recours, ndlr), comme le fait si habituellement et si habilement le Front national à chaque élection. Nous nous occupons de la chose", a indiqué Eugène Binaisse, qui restera à la mairie en tant que conseiller municipal.

Sur le même sujet

Lire et commenter