A Hénin-Beaumont, le jour de gloire du Front National

A Hénin-Beaumont, le jour de gloire du Front National

DirectLCI
RESULTAT - Steeve Briois l'a emporté au premier tour (50,26%) dans la commune du Pas-de-Calais. Une élection historique qui a suscité la liesse chez ses partisans.
Dès 19h30, les premiers bouchons de champagne ont sauté. Dans les salons où les partisans du Front National passent la soirée, dimanche, on savait qu'il y aurait quelque chose à fêter. Annoncé en tête dans les derniers sondages, Steeve Briois  (50,26%) a finalement largement devancé le maire sortant Eugène Binaisse (32,5%) et Gérard Dalongeville (9,5%) pour remporter l'élection dès le premier tour .
 
Une énorme surprise accueillie par des cris de victoire, des embrassades et des larmes de joies dans les rangs des militants frontiste. "C'est magnifique, c'est la victoire du peuple", exulte un militant. Jean-Paul savoure une coupe de champagne à la main. "Cela fait 30 ans que je suis au FN, c'est un moment magnifique, estime-t-il. C'est la consécration d'un long travail."

"Aujourd'hui Hénin-Beaumont, demain dans toute la France"
 
Tous sont heureux pour Steeve Briois , l'enfant du pays, qui milite depuis 20 ans à Hénin-Beaumont. "Sur le terrain, on sentait qu' il pouvait gagner dès le premier tour, raconte Nicolas, militant de 30 ans. C'est une belle récompense et surtout une grosse claque pour le PS."
 
Le héros du jour est accueilli comme une star. Le nouveau maire d'Hénin-Beaumont savoure, embrasse à tour de bras sous une nuée de caméras. Désormais élu, celui qui est aussi secrétaire général du FN, espère être le pionnier d'un mouvement national.
 
"Aujourd'hui Hénin-Beaumont, demain dans toute la France, le changement c'est nous", lance-t-il. Ovation dans la salle où l'on trinque avant d'entonner la Marseillaise.

Plus d'articles

Sur le même sujet