Affaires des assistants : le Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le 7 mai

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

IMMUNITÉ - Une commission du Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le second tour de la présidentielle. Il s'agirait de débattre d'une éventuelle levée d'immunité dans le cadre de l'enquête sur les emplois des assistants parlementaires.

L'immunité parlementaire de Marine Le Pen au menu des députés européens. Laura Ferrara, vice-présidente de la commission des affaires juridiques du Parlement européen, a indiqué samedi que Marine Le Pen pourrait être convoquée avant le 7 mai, c'est-à-dire avant le second tour de la présidentielle, à Strasbourg. 

L'objet d'audition, qui pourrait avoir lieu dans la première semaine de mai, serait de débattre d'une levée d'immunité parlementaire de la candidate du Front national, demandée par les juges français chargés de l'enquête sur les assistants parlementaires européens

Voir aussi

En vidéo

Affaire des assistants parlementaires : Marine Le Pen dénonce une cabale

Marine Le Pen peut refuser

Laura Ferrara, membre du Mouvement 5 étoiles (M5S), parti eurosceptique italien, a précisé que Marine Le Pen pourrait refuser d'être entendue par cette commission. La candidate FN a déjà fait valoir son immunité parlementaire et refusé de se rendre aux convocations de la police en février et des juges d'instruction en mars, expliquant qu'elle ne souhaitait pas s'exprimer devant les enquêteurs avant les législatives du mois de juin.

La procédure de levée de l'immunité parlementaire d'un eurodéputé, qui s'étale généralement sur quelques mois, passe par un examen en commission puis en séance plénière. 

Et aussi

Lire et commenter