Alain Juppé sera-t-il automatiquement candidat s'il obtient les 500 parrainages ?

Alain Juppé sera-t-il automatiquement candidat s'il obtient les 500 parrainages ?

PRÉSIDENTIELLE - Alors que les soutiens de François Fillon le lâchent peu à peu, le nom d'Alain Juppé circule pour le remplacer. Et ce vendredi, le Conseil constitutionnel a validé le premier parrainage en faveur du maire de Bordeaux. Mais s'il atteignait les 500 signatures, serait-il pour autant automatiquement candidat ? Réponse.

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi le premier parrainage d'un élu en faveur d'Alain Juppé pour l'élection présidentielle, alors que ses partisans mènent l'offensive pour qu'il se présente à la place de François Fillon. Mais, même s'il obtenait les 500 parrainages nécessaires à une candidature à la présidence de la République, le maire de Bordeaux serait-il automatiquement candidat ? LCI a posé la question directement au Conseil constitutionnel.

"Toutes les personnes qui souhaitent être candidates doivent obtenir 500 parrainages valides (c'est-à-dire validés par un collège)", indique le service de presse du Conseil constitutionnel à LCI. Mais ce n'est pas la seule condition. "Elles doivent également, avant le 17 mars 18h, nous transmettre une déclaration de patrimoine et une lettre de déclaration de consentement". Elles doivent finalement remplir les "critères constitutionnels d’éligibilité", détaillés sur le site. Voilà à quoi Alain Juppé devra se soumettre s'il vient véritablement remplacer François Fillon à la présidentielle. Les parrainages seuls d'élus ne suffisent donc pas.

Toute l'info sur

L'affaire Penelope Fillon

En vidéo

Pierre-Yves Bournazel appelle les élus à parrainer Alain Juppé pour "l'intérêt général"

La liste publiée au plus tard le 20 mars

"Nous ne sommes pas uniquement une chambre d’enregistrement, tient à rappeller le service de presse du Conseil. Ce n'est qu'une fois le processus terminé que l'on pourra établir la liste officielle des candidats à la présidentielle 2017". Une liste qui sera publiée au plus tard au début de la semaine du 20 mars. En effet, "des parrainages doivent nous arriver des Outre-Mer, des ambassades ou des consulats généraux". 

Alors que les défections se multiplient parmi les soutiens de François Fillon, plusieurs élus ont déjà annoncé qu'ils donneraient leur parrainage à Alain Juppé, alors que celui-ci n'est pas candidat à la présidentielle. Le premier parrainage officiellement enregistré est celui de Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire.

Aux termes d'une loi d'avril 2016, le Conseil constitutionnel rend en effet publics pour la première fois, à raison de deux listes par semaine, les noms des élus acceptant de parrainer des candidats.

En vidéo

"Nous verrons le moment venu", la Haute autorité de la primaire s'exprime sur le cas Fillon

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.