Appel à faire barrage à Marine Le Pen : sur LCI, Nicolas Bay juge "pitoyables" Beate et Serge Klarsfeld

Élections Européennes 2019

PRÉSIDENTIELLE - Invité ce lundi matin d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, le secrétaire général du Front National Nicolas Bay a vivement réagi aux propos de Beate et Serge Klarsfeld. Dans Libération, le couple "chasseur de nazis" a appelé à ne pas voter pour le FN dans trois semaines.

Un "parti xénophobe et irraisonnable". Dans Libération ce lundi matin, Serge et Beatle Klarsfeld s'offrent une pleine page pour prendre - une nouvelle fois - position contre le Front National. Une attaque vertement dénoncée dans la foulée par Nicolas Bays, le secrétaire général du parti, invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI.

"Ils ne savent pas de quoi ils parlent, c'est tout à fait pitoyable. Cela fait partie de ces opérations de fin de campagne d'offensive généralisée", a-t-il lancé. Et de préciser sa pensée : "Je les trouve pitoyables dans leur agression contre les patriotes. La vérité, c'est qu'ils devraient comprendre que Marine Le Pen est le principal bouclier pour nos compatriotes de confession juive qui aujourd'hui se trouvent menacés dans certains quartiers par l'islamisme et les tenants d'une idéologie dangereuse." Alors que cette tribune des époux Klarsfeld est signée "Les fils et filles de déportés juifs de France", le secrétaire général du FN est allé jusqu'à assurer qu'"il y a énormément de fils et de filles de déportés qui aujourd'hui sont dans nos rangs".

Sur une pleine page dans le quotidien, le couple Klarsefeld dénonce un "parti xénophobe et irraisonnable". Avant d'appuyer : "Jamais dans l'histoire de notre pays les Français n'ont voté majoritairement pour l'extrême droite. 2015 a vu la victoire du Front Républicain sur le Front National aux élections législatives. 2017 verra la défaite du Front National à la présidentielle et aux législatives."

"Un parti dont l'idéologie dangereuse et périmée nous ramène aux années trente"

Toujours dans Libération, le couple Klarsfeld ajoute : "Le Front National est un parti dont l'idéologie dangereuse et périmée nous ramène aux années trente. Le FN ne représente pas le changement mais un retour en arrière qui serait catastrophique pour les Français."

"En France, je ne cesse de m'opposer à la montée du Front national", avait déclaré Beate Klarsfeld le 8 mars, devant des collégiens de la métropole lyonnaise. Âgée de 78 ans, la militante allemande s'exprimait lors d'une conférence dans le cadre du 30e anniversaire du procès à Lyon du chef de la Gestapo de la ville, Klaus Barbie. 

Beate Klarsfeld, fille d'un soldat de la Wehrmarcht, l'armée allemande, et son mari Serge, juif et fils de déporté, respectivement 78 et 81 ans, ont consacré leur vie à lutter contre l'impunité d'anciens nazis et ont créé l'Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF). Ils ont joué un rôle essentiel pour faire juger Klaus Barbie, l'ancien chef de la Gestapo dans la région de Lyon pendant la Deuxième Guerre mondiale, ainsi que des fonctionnaires français ayant collaboré avec l'occupant nazi, tels René Bousquet, Paul Touvier et Maurice Papon.

Et aussi

Lire et commenter