Après avoir prédit le Brexit et la victoire de Donald Trump, l'agence Bloomberg voit bien Marine Le Pen à l'Elysée en 2017

Après avoir prédit le Brexit et la victoire de Donald Trump, l'agence Bloomberg voit bien Marine Le Pen à l'Elysée en 2017

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
PRÉDICTIONS - L'agence financière Bloomberg vient de publier son "guide pessimiste" pour l'année 2017, dans lequel il glisse l'élection de Marine Le Pen à la présidentielle.

Dans son "guide pessimiste" 2016, Bloomberg avait prédit le Brexit et la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. Un flair que peu de personnes ont eu et qui oblige donc à prêter attention aux "prédictions" de l'année à venir. Attention, ce ne sont que des prophéties mais si vous êtes europhiles et pacifistes, passez votre chemin et ne lisez pas cet article, lisez plutôt celui-là.  Car selon l'agence Bloomberg, l'année 2017 ne sera pas terrible : elle prévoit une crise nucléaire en Corée du Nord, l'implosion de l'Union européenne et l'expansion de Daech, entre autres réjouissances.

Voici donc un petit résumé de ce qui pourrait arriver sur le plan diplomatique, politique et social. 

L'avènement des leaders populistes en Europe

Parmi les scénarios catastrophes de l'agence, figure la montée des leaders populistes en Europe. Le populiste italien Beppe Grillo arriverait au pouvoir par le biais d'élections anticipées et enclencherait un réferendum pour le retour de la Lire. Angela Merkel perdrait les législatives allemandes en septembre 2017, Theresa May serait évincée de son poste par un pro-Brexit dur. Vous en voulez encore ? La circulation sans passeport dans l'espace Shengen serait dissoute et la Grèce ferait encore face à une crise financière... mais sans être aidée, cette fois. 

En France, Bloomberg prévoit l'arrivée de Marine Le Pen à l'Elysée. Quelques mois après avoir gagné l'élection, elle organiserait un référendum pour sortir de l'Europe. Elle serait suivie par les pays européens qui font face à un vaste mouvement anti-UE. Au final ? L'Union européenne imploserait. 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Marine Le Pen veut la fin de l'école gratuite pour les enfants clandestins

Une année à la Maison-Blanche bien sombre pour Trump

Après avoir prédit l'arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, Bloomberg imagine un début de mandat bien compliqué pour l'homme d'affaires. Pour 2017, sa popularité devrait connaître une hausse très importante, après une réforme fiscale. Sur le plan social, le candidat devrait détricoter certains acquis de la politique de Barack Obama et avoir à faire face à de très nombreux mouvements contestataires à travers les Etats-Unis, notamment dans les grandes villes où des manifestations de "Black Lives Matter" et "Occupy Wall Street" devraient convaincre le président d'instaurer un couvre-feux. En Californie, on s'attend à un "Calexit" pour protester contre l'absence de mesures environnementales. 


Notons que la nomination de Scott Pruitt, un climato-sceptique à la tête de l'agence pour l'environnement fait déjà grincer des dents. Dans la suite des prédictions, Elon Musk (SpaceX) et Sheryl Sandberg (Facebook) mèneront une fronde anti-Trump en vue de la prochaine élection présidentielle 2020. Julian Assange lancera une série de révélations embarrassantes sur le président américain, via Wikileaks. Pour "parfaire le tableau", Amazon, Apple et Google feront face à des révélations sur le fait que les gouvernements ont mis en place des écoutes téléphoniques passives sur les smartphones et les appareils domestiques connectés à des logiciels comme Echo. 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Donald Trump demande l'annulation de la commande du futur Air Force One... sur Twitter

Dans les reste du monde, c'est pas terrible non plus

Sur le plan géopolitique, Bloomberg envisage que les USA ne fassent plus partie de l'Otan ni des Nations-Unies. Un désengagement qui permettrait à Daech d'étendre son influence en Asie Centrale et en Afghanistan par le biais du trafic de drogue mais pas seulement : il entrainerait des tensions entre l'Iran et l'Arabie Saoudite qui mèneraient à un conflit armé.  


Après avoir un temps envisagé de reprendre des relations diplomatiques avec Cuba, Donald Trump ferait marche arrière. Kim Jong-Un serait en mesure d'armer ses missiles de têtes nucléaires et Trump se verrait contraint de demander de l'aide à la Chine après l'effondrement de l'influence américaine en Asie. 


En échange du désengagement de la Russie dans les relations entre l'Europe et les USA, Angela Merkel et Donald Trump reconnaitraient la suprématie de la Russie sur l'Ukraine, la Biélorussie et en Syrie. Ravi d'avoir "restauré le prestige de son pays", Vladimir Poutine parlerait de sa retraite après un dernier mandat présidentiel. 


Bref, c'est un avenir bien sombre que nous prédit Bloomberg. Fort heureusement, ce ne sont que des suppositions mais vous ne pourrez plus dire que vous n'avez rien vu venir. 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Vladimir Poutine : François Fillon "sait défendre son point de vue (...) c'est un très bon négociateur"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter