Assistants parlementaires : le FN mis en cause par des documents "compromettants"

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

ENQUÊTE – Selon le JDD, les enquêteurs auraient mis la main sur un tableau de simulation permettant "d'optimiser" l'emploi des cadres FN au sein du Parlement européen.

Marine Le Pen n’en a pas fini avec la justice. D’après l’AFP et le JDD, les enquêteurs auraient en leur possession des documents "compromettants" pour la présidente du Front national qui inculperaient le parti dans le cadre de l’affaire des assistants parlementaires. Ces informations ont été rendues publiques alors que Marine Le Pen devrait être convoquée dans quelques semaines par le Parlement européen pour la levée de son immunité parlementaire. 

L’email est daté du 13 septembre 2012 et contient un tableau en pièce jointe. Envoyé par Charles Van Houtte, administrateur au Parlement européen pour le compte du Front national, il s’adresse au trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, ainsi qu’à une salariée du cabinet d’experts-comptables qui sert de tiers-payant pour les salaires d’assistants parlementaires. Selon l’AFP, on peut y lire : "Voici les modifications à apporter aux différents contrats, suite à la réunion qui a eu lieu à Strasbourg (...) Wallerand, Marine demande que vous informiez les salariés".

Lire aussi

En vidéo

La demande de levée d'immunité parlementaire est "la procédure normale" selon Marine Le Pen

La correspondance aurait été présentée à plusieurs témoins dans le cadre de l’instruction. "On y voit les noms d’une vingtaine de députés", rapporte l’un d’eux. À côté de chaque nom, "le niveau de crédit consommé à l’instant ‘t’ sur son indemnité mensuelle de quelque 23.000 euros alloués pour l’emploi de ses assistants" ainsi que "le solde disponible pour financer d’autres salaires" sont mentionnés.

La cheffe de cabinet de Marine Le Pen en copie

D’autres annotations décrivent un système de "vases communicants pour ne pas dépasser le budget de 21.209 euros de dotation" mensuelle par eurodéputé. Tel un véritable jeu de chaises musicales, on pourrait par exemple lire : "CDI de Yann (Maréchal Le Pen, chargée des grands événements au FN, ndlr) sur BG (Bruno Gollnisch, ndlr) à partir du 1/5/2012. Pas possible de la mettre sur autre contrat". Pour le JDD, ces documents appuient "les suspicions sur la gestion de l’argent de l’Europe par le FN". 

Voir aussi

Ce qui apparaît problématique pour Marine Le Pen, c’est que sa cheffe de cabinet, Catherine Griset, apparaît en copie des mails échangés entre Charles Van Houtte et Wallerand de Saint-Just. Ce dernier a assuré à l’AFP qu’il était "normal que les budgets alloués aux parlementaires soient utilisés". Pour lui, cela "n’apporte en aucun cas la moindre preuve que ces gens n’ont pas travaillé comme assistants parlementaires".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter