Pour se relancer, Nicolas Sarkozy se présente en "porte-parole des incompris" contre "les élites"

MEETING CRUCIAL - Devancé dans les sondages par Alain Juppé, Nicolas Sarkozy a rassemblé le 9 octobre, au Zénith de Paris, plusieurs milliers de sympathisants pour tenter d'inverser la tendance.

Nicolas Sarkozy revient à ses fondamentaux. En difficulté dans les sondages face à Alain Juppé, le candidat à la primaire de la droite et du centre s'est posé dimanche, devant plusieurs milliers de militants réunis au Zénith de Paris -le plus gros rassemblement de campagne du candidat -, en défenseur de la France "de la vie réelle qui se sent incomprise". 


L'ancien président a opposé, comme à son habitude, "l'élite" et "l'autre France" qui souffre. Une France victime du "déclassement", un terme qu'il a développé sous forme d'anaphore. 

Le déclassement, c’est ce que ressentent ces millions de Français qui imaginent que leurs enfants vivront moins bien qu’euxNicolas Sarkozy

Les "déclassés", a poursuivi Nicolas Sarkozy, ce sont pêle-mêle les jeunes exclus du système scolaire, "le jeune enseignant à 1600 euros par mois dans les établissements les plus difficiles où il se fait insulter", "le jeune médecin que le gouvernement veut transformer en fonctionnaire de la Sécurité sociale", les jeunes chômeurs, les agriculteurs et "les classes moyennes". 


A tous ceux-là, Nicolas Sarkozy a opposé sa cible préférée : les bobos et les "élites". Ceux qu'il décrit comme "les beaux esprits qui devisent sur la légalisation du cannabis alors que les familles subissent les ravages du trafic de drogue", cette élite "pour qui tout va bien", qui "ne prend pas le métro et voit les trains de banlieue en photo" et "regarde avec une larme à l'oeil les collèges de ZEP". Et surtout : 

Lire aussi

Cette élite n’a jamais mis les pieds dans les exploitations agricoles au bord du gouffre, même si elle aime acheter des œufs frais le matinNicolas Sarkozy

VIDÉO - Ce qu'il faut retenir du meeting de Nicolas Sarkozy

En vidéo

Ce qu'il faut retenir du meeting de Nicolas Sarkozy

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter