Baroin étrille Macron, "devenu le candidat de François Hollande"

DirectLCI
PRÉSIDENTIELLE 2017 - Invité dimanche du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, le sénateur-maire de Troyes François Baroin, soutien de François Fillon, a ciblé Emmanuel Macron. Il l'accuse d’être "le candidat de François Hollande".

Alors qu’il souhaite dépasser le clivage droite-gauche, Emmanuel Macron a été renvoyé ce dimanche au statut du "candidat du Parti socialiste" et "de François Hollande" par François Baroin. Lors du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, le sénateur-maire de Troyes, chargé du "rassemblement politique" auprès de François Fillon, a lancé : "Emmanuel Macron est le candidat du pouvoir. Ne pas le voir, c'est être victime de cécité coupable".


"Il y a six semaines,  il y avait un candidat officiel, Hamon, et un candidat de contrebande, Macron. Les rôles se sont inversés. Hamon a retrouvé son rôle d'origine, celui de frondeur,  (...) et Macron est devenu le candidat de François Hollande", a ajouté François Baroin.

Le nombre d'élus centristes et de droite devenus macronistes est "marginal" selon lui

A ses yeux, le candidat d’En Marche ! "est devenu le candidat de François Hollande puisque même son principal conseiller, monsieur Bernard Poignant,  est aujourd'hui venu à (s)a rescousse".


Il dénonce également sa prétendue volonté de dépasser le clivage droite-gauche, assurant ne voir auprès de lui que des gens issus de la gauche. Il en veut pour preuve les parrainages obtenus par Emmanuel Macron pour être candidat. "Si vous prenez la liste des parrainages officiels, 90% sont des gens de gauche. Si vous prenez les ralliements de ceux qui aujourd'hui sont au gouvernement, ce sont évidemment des gens de gauche", a expliqué François Baroin.

Il juge ainsi "marginal" le nombre d’élus centristes et de droite qui rejoignent En Marche et assure qu’il y a des "négociations"  en ce moment même entre le PS et le mouvement d’Emmanuel Macron pour les législatives. 

Plus d'articles

Lire et commenter