Béziers, Hénin-Beaumont, Fréjus : que vont faire les maires FN ?

Béziers, Hénin-Beaumont, Fréjus : que vont faire les maires FN ?

DirectLCI
MUNICIPALES – Les 14 maires d'extrême droite élus à l'issue du second tour des élections municipales doivent désormais faire leurs preuves. Contradictions, propositions surprenantes où encore promesses difficiles à tenir, certains points ont retenu notre attention. Tour d'horizon.

Les maires frontistes doivent désormais se retrousser les manches. Dimanche, lors du second tour des élections municipales , le Front national a réussi le pari de remporter 14 villes de plus de 9000 habitants . Une performance historique pour l'extrême droite qui s'implante désormais au niveau local. Sécurité, fiscalité, culture, il est temps pour les candidats élus de mettre en place leur programme. Y arriveront-ils ? Certaines propositions formulées laissent déjà perplexes...

> Steeve Briois (Hénin-Beaumont)
Elu dès le premier tour, Steeve Briois a indiqué dans son programme vouloir à la fois baisser les impôts et mettre en place un plan d'économies. Sauf que... Steeve Briois souhaite également augmenter le nombre de policiers et installer une centaine de caméras de surveillance, comme l'indique le Nouvel Observateur . Difficile dans ce cas-là de ne pas faire augmenter les dépenses publiques, d'autant plus qu'Hénin-Beaumont est une ville surendettée.

> David Rachline (Fréjus)
Même paradoxe dans une autre ville surendettée, Fréjus, où David Rachline vient d'être élu maire. A 26 ans, le jeune frontiste arrive à la tête d'une ville très lourdement endettée, indique L'Express (près de 3000 euros par habitant en 2013, Fréjus est d'ailleurs toujours menacée d'une mise sous tutelle). Une situation délicate qui n'empêche pas le nouveau maire de promettre une baisse d'impôt au cours de son mandat. Il reste donc au FN à trouver la formule magique pour réussir à baisser les impôts... tout en en dépensant plus !

> Robert Ménard (Béziers)
Place à une proposition pour le moins radicale. Le nouveau maire de Béziers ne plaisante pas sur la sécurité. Dans son programme , l'ancien président de Reporters sans frontières indique vouloir "interdire aux enfants de traîner dans les rues le soir". Si un mineur ne respecte pas cette mesure, les policiers municipaux le conduira au commissariat où ses parents devront venir le chercher.

> Stéphane Ravier (7e secteur de Marseille)
Quant à Stéphane Ravier, il n'aura pas une marge de manoeuvre très importante. Ses pouvoirs seront même très limités. Selon le quotidien La Provence , il ne pourra avoir la main que sur des domaines très limités comme les centres culturel de quartier, les centres aérés, les espaces verts de moins d'un hectare ou encore... les terrains de boules. Dans les faits, Stéphane Ravier n'aura aucun réel pouvoir.

> Fabien Engelmann (Hayange)
Après la proposition radicale de Robert Ménard, Fabien Engelmann envisage de son côté, une proposition plutôt insolite. Il souhaite redynamiser le centre-ville grâce à des animations. Une idée ? Selon  Le Monde , le nouveau maire en a déjà une : "la Fête du cochon". Mais, promet-il, il ne touchera pas à la "Fête du mouton".

Sur le même sujet

Lire et commenter