"Bien sûr que l'idée vous traverse le cerveau" : Wauquiez a bien envisagé de remplacer Fillon

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
PLAN B – Le président LR de région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a admis ce mercredi sur LCI avoir songé être le candidat de substitution en cas de retrait de François Fillon à l'élection présidentielle. Il affirme toutefois avoir reculé car un tel retrait serait "l'apocalypse" selon lui.

Laurent Wauquiez le confesse, l’idée de remplacer François Fillon comme candidat à l’élection présidentielle lui a chatouillé l’esprit.  "Ce sont des moments où l’idée vous traverse le cerveau", a-t-il reconnu ce mercredi matin sur LCI.


D’autant qu’il a été visiblement encouragé à envisager ce scénario. "Evidemment qu'il y a des gens qui, au moment où François Fillon était dans les difficultés, se sont tournés vers moi, des élus, des sympathisants, des gens dans la rue qui m'ont dit : vous êtes jeunes, allez–y", admet le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 


Néanmoins, il a refusé de céder aux sirènes de la présidentielle. "Je n'ai pas voulu céder à ça parce que j'ai la conviction que si jamais François Fillon arrête, ce serait l'apocalypse", a assuré l’ancien ministre. 


Interrogé sur le report surprise de la visite de François Fillon au Salon de l'agriculture, annnoncé quelques minutes auparavant, Laurent Wauquiez a affirmé qu'il "n'était pas au courant" et qu'il attendait "les explications". 

En vidéo

L'intégralité de l'interview de Laurent Wauquiez sur LCI

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter