Boutih, Touraine, El Khomri : ils ne sont pas investis par La République en marche, pourtant ils se revendiquent de la majorité présidentielle

Boutih, Touraine, El Khomri : ils ne sont pas investis par La République en marche, pourtant ils se revendiquent de la majorité présidentielle

DirectLCI
LÉGISLATIVES - Plusieurs candidats aux législatives non investis par La République en marche mais - dans plusieurs cas - par le Parti socialiste, se revendiquent sur leurs affiches de campagne candidats pour la "majorité présidentielle". Pourtant, le Premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis a rappelé ce lundi que cela ne représentait "pas la position du PS".

Devant la multiplication des candidats aux législatives investis par le Parti socialiste qui se revendiquent de la "majorité présidentielle", le Premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis a dû faire une mise au point. Ce lundi matin sur France Inter, il a déclaré : "Il y a 150 candidats qui sont partenaires et une petite quinzaine qui s’affichent avec la formule majorité présidentielle" mais cela "n’est pas la position du PS". Parmi ces candidats, "deux personnalités n’ont pas l’investiture du Parti socialiste. Il s’agit de Manuel Valls et de Malek Boutih" a-t-il ajouté. 


En effet, si l'on s'intéresse de plus près aux affiches de campagne de certains candidats socialistes aux législatives, on remarque que quelques-uns se revendiquent très clairement de la majorité présidentielle. C'est le cas de l'ancienne ministre de la Santé Marisol Touraine, investie par le PS dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire ; et de Myriam El Khomri, candidate PS dans la 18e circonscription de Paris (même si cette dernière a conservé le logo du PS en bas à droite de son affiche). A noter : les deux candidates ont été "protégées" par La République en marche dans leurs circonscriptions, le mouvement du nouveau président ayant décidé de ne pas présenter de candidat face à elles.

En vidéo

Avant les élections législatives, une minute pour comprendre le rôle et le salaire des députés

François André, candidat PS dans la 3e circonscription d'Ille-et-Vilaine ; Eric Vève, candidat PS dans la 1ère circonscription du Calvados ; Erwann Binet, candidat PS dans la 8e circonscription de l'Isère ou encore Anthony Pitalier, investi par le PS dans la 3e circonscription de Vendée, se revendiquent également de la majorité présidentielle.  

D'autres ont choisi de faire moins voyant, en effaçant simplement tout logo ou mention du Parti socialiste ; comme Eric Elkouby, candidat dans la 1ère circonscription du Bas-Rhin

Manuel Valls et Malek Boutih, les électrons libres

Enfin, les socialistes Malek Boutih et Manuel Valls, investis ni par le PS ni par La République en marche, se revendiquent tous les deux de la majorité présidentielle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter