Budget 2017 : quels sont les ministères chouchoutés par François Hollande ?

MISE AU POINT - Suite à la présentation du budget 2017, retour sur les ministères les plus gâtés par François Hollande à seulement quelques mois de l'élection présidentielle.

Au lendemain de la présentation du budget 2017 en Conseil des ministres, il est impossible de penser que François Hollande et Manuel Valls n’avaient pas dans un coin de la tête la présidentielle en le composant. Ainsi, plusieurs ministères voient leur budget augmenter de manière massive voire même historique pour certains.

Lire aussi

Le grand gagnant de ce budget 2017 est, comme attendu, le ministère de l’Education Nationale. La ministre Najat Vallaud-Belkacem pourra ainsi travailler avec trois milliards d’euros supplémentaires en 2017. Cette hausse massive va permettre au président de tenir un de ses promesses de campagne, la création de 60.000 postes supplémentaires dans l’Education, et faire suite à l'annonce de la hausse du traitement des professeurs. Même si l’urgence de créer de nouveaux postes est réelle, cette hausse va peut-être réconcilier les enseignants avec la gauche. Depuis le début du quinquennat de François Hollande, les relations entre les enseignants et le gouvernement ne sont pas au beau fixe.


Alors que le président essaye toujours désespérément d’inverser la courbe du chômage, il a décidé d’injecter 2 milliards d’euros supplémentaires dans le budget du ministère du Travail. Cette hausse est censée, selon le gouvernement, favoriser la baisse du chômage grâce à un meilleur financement de la prime à l’embauche dans les PME. Le budget du ministère de la Culture va lui aussi connaître une hausse historique. Il devrait atteindre au moins 3.6 milliards d’euros, un niveau jamais atteint depuis le début de la Vème République. 

Lire aussi

Vu la menace terroriste très forte qui plane sur la France, le gouvernement ne pouvait qu’augmenter les budgets des ministères de l’Intérieur et de la Défense. Quel que soit le prochain président de la République, le problème restera prioritaire après les élections.


Le budget du ministère de l’Agriculture, dirigé par Stéphane Le Foll, a lieu aussi d'augmenter. Il va permettre de soigner les agriculteurs qui subissent de plein fouet la crise paysanne depuis plusieurs années.

Lire aussi

Le président et le Premier ministre ont fait leurs devoirs. À quelques mois des présidentielles, le duo exécutif a essayé de comprendre quelles avaient été les erreurs commises par Nicolas Sarkozy lors du dernier budget de son quinquennat. 


À cause de la crise économique de 2008 qui avait creusé de manière abyssale les déficits, Nicolas Sarkozy n’avait pas pu se permettre de faire des "cadeaux électoraux". Il avait été contraint de présenter un budget de rigueur dans lequel il avait créé une taxe sur les hauts revenus, un comble pour un gouvernement de droite. Après la défaite de la droite en 2012, nombreux sont ceux qui ont estimé que la défaite était largement due au ras-le-bol fiscal des Français.  


C’est pourquoi François Hollande a compris que les "cadeaux électoraux" pouvaient avoir du bon à la veille d’une année présidentielle. 

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter