Calvados : le FN porte plainte après le collage d'affiches du parti sur des panneaux électoraux officiels

Calvados : le FN porte plainte après le collage d'affiches du parti sur des panneaux électoraux officiels

DÉSINTOX - A Vaudry, dans le Calvados, des affiches du Front national ont été collées sur tous les panneaux électoraux officiels de la commune. La fédération FN locale se défend d’être à l’origine de cette manœuvre, et a même porté plainte pour retrouver l’auteur des faits.

Ce lundi 10 avril, un article publié sur le site internet de La Manche Libre relate que tous les panneaux électoraux communaux de Vaudry, dans le Calvados, ont été recouverts au cours du week-end d’affiches du Front national. Or, ces panneaux sont destinés à accueillir les affiches de campagne des onze candidats, à deux semaines du premier tour de la présidentielle. De plus, le journal régional explique que les militants ont utilisé un mélange de colle et de verre brisé pour fixer ces affiches.

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Lire aussi

Joint par LCI, la fédération FN du Calvados sanctionne ce collage sauvage, et assure que ses militants n’en sont pas responsables. Christelle Lechevalier, secrétaire départementale du Calvados, attire notamment notre attention sur le fait que ces affiches représentant la flamme du FN (qui ne figure plus sur les affiches actuelles du parti)  dateraient de 2009. "Nous avons visiblement affaire à un collectionneur nostalgique de la flamme, nous dit-elle. Nous avons déposé plainte ce lundi au nom du FN pour retrouver le militant qui a fait ça. Nos militants à nous ont eu ordre de ne coller sur aucun des panneaux officiels, seulement sur les panneaux d’expression libre."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.