VIDÉO - Caricature antisémite d'Emmanuel Macron : François Fillon se fâche

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
SANCTION - Après les excuses des LR pour un tweet à caractère antisémite sur Emmanuel Macron, François Fillon veut aller plus loin en sanctionnant les auteurs de cette image d'un autre temps.

Ce vendredi, une caricature d’Emmanuel Macron reprenant les codes de la propagande antisémite des années 30 a été publiée puis retirée du compte Twitter de Les Républicains. L’image représentant le candidat En Marche ! avec un nez crochu, un cigare, un haut de forme, un costume-cravate et une faucille à la main avait créé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Le secrétaire général LR, Bernard Accoyer, avait présenté des excuses dans un communiqué dans la soirée. "Conscient que la caricature d'Emmanuel Macron que le compte Twitter des Républicains avait diffusée et retirée sur les réseaux sociaux a pu être mal interprétée, je tiens, au nom de tous les Républicains, à présenter mes excuses à ceux qui ont pu être blessés ou choqués", a-t-il déclaré.

Fillon veut aller plus loin qu’Accoyer

Ce samedi soir, François Fillon a violemment dénoncé cette caricature de son concurrent et demandé des sanctions contre les auteurs de cette infographie intitulée "la vérité sur la galaxie Macron". 


"Une caricature inacceptable a été publiée hier sur le compte Twitter des Républicains. Je comprends l'émoi qu'elle a pu susciter car elle évoquait des dessins d'une époque sombre de notre histoire et véhiculait une idéologie contre laquelle je me suis toujours battu", déclare dans un communiqué l'ancien Premier ministre.


Il est allé plus loin que la direction de son parti en dénonçant l’indignité d’une telle caricature. "Le combat politique est rude mais il doit rester digne", souligne François  Fillon, qui "ne saurait tolérer que (son) parti diffuse des caricatures reprenant les codes de la propagande antisémite".

Contrairement à Bernard Accoyer, François Fillon veut sanctionner les auteurs. "Le secrétaire général des Républicains a publié hier ses excuses. Je lui ai demandé de prendre les sanctions qui s'imposent à l'égard de ceux qui ont ainsi donné de notre mouvement une image totalement contraire aux  valeurs qui sont les nôtres", a ajouté le candidat Les Républicains.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter