"Ce n'est pas une campagne où je peux gagner, il faut de l'argent" : Cheminade réaliste sur sa propre situation

Élections Européennes 2019

PRAGMATISME - Jacques Cheminade, crédité d'un très faible score par les enquêtes d'opinions, ne se fait d'illusions quant au second tour de la présidentielle. Il le sait, faute d'argent, il n'y sera pas... Il 'a admis sur LCI ce lundi matin.

Invité d’Audrey Crespo-Mara ce lundi matin sur LCI, Jacques Cheminade, candidat à la présidentielle de Solidarité et Progrès pour la troisième fois, ne se fait pas d’illusions sur ses chances d’être au second tour face à un des membres du quatuor de tête.  Actuellement crédité de moins d’1% par les enquêtes d’opinions, Jacques Cheminade le sait, il ne pourra pas gagner. "Ce n’est pas une campagne où je peux gagner, il faut de l’argent", affirme-t-il.

Lire aussi

Deux fois moins de budget que Philippe Poutou

En vidéo

L'intégralité de l'interview de Jacques Cheminade sur LCI

"Poutou a deux fois plus d’argent que moi", affirme le candidat Solidarité et Progrès avant d’ironiser  : "Il est peut-être même plus argenté que moi". Il le rappelle, 400.000 euros pour une campagne, "c’est peu, ça représente une réunion pour Emmanuel Macron", analyse-t-il.  Malgré la petitesse de son capital, il ajoute : "On peut faire beaucoup avec peu, c’est le principe de moindre action. Moins, on en fait, plus c'est efficace". Même s'il est réaliste sur ses ambitions, il souhaite que sa candidature serve "de catalyseur pour la lutte contre la financiarisation", l'un de ses chevaux de bataille dans cette campagne.

Candidat pour la troisième fois, le doyen des candidats espère dépasser les 1%, ce qui serait son meilleur score. 

Et aussi

Lire et commenter