Charente : alors qu’il allait être élu maire, il se suicide

Charente : alors qu’il allait être élu maire, il se suicide

DirectLCI
DRAME – Un retraité qui devait vraisemblablement être élu maire d’un petit village s’est suicidé dans la nuit de samedi à dimanche. Pour le moment, aucun lien entre l’élection et le décès n’a été établi selon la gendarmerie. Un avis qui n'est pas partagé par tout le monde au village.

Drame dans le petit village de Vibrac en Charente. Un retraité de la SNCF, âgé de 51 ans, s’est suicidé dans la nuit de samedi à dimanche à l’aide d’un fusil de chasse. C’est son épouse qui a fait la macabre découverte à son réveil et qui a donné l’alerte. Jusqu’au 23 mars, date du premier tour des municipales au cours duquel il avait été élu avec 75% des voix, il était premier adjoint.

"Bon nombre de conseillers municipaux le voyaient prendre cette fonction"

Les conseillers municipaux, convoqués à 10H00 dimanche, devaient procéder à l'élection du nouveau maire, a-t-on précisé à la gendarmerie. "Bon nombre de conseillers municipaux le voyaient prendre cette fonction", a-t-on expliqué de même source. "Il n'y aurait pas de lien entre l'élection et le décès", a-t-on encore précisé de source proche du dossier. 
 

Un avis que ne partage pas forcément le maire sortant : "La pression était trop forte. C'est pour ça qu'il s'est suicidé, ça ne fait aucun doute. C'était pourtant quelqu'un de joyeux, un bon père de famille et un ami. C'est très difficile" a-t-il déclaré à  Sud- Ouest.  


Sur le même sujet

Lire et commenter