Christophe Pierrel, ancien chef de cabinet adjoint de Hollande : "Il pouvait encore gagner et briguer un second mandat"

Christophe Pierrel, ancien chef de cabinet adjoint de Hollande : "Il pouvait encore gagner et briguer un second mandat"

REGRETS - Christophe Pierrel, ancien chef de cabinet adjoint de François Hollande, était ce vendredi soir l'invité de LCI. Il est revenu sur le renoncement de François Hollande à se présenter à l'élection présidentielle. Une décision courageuse et pleine de panache selon lui, dont "la gauche doit s'inspirer".

Mi-octobre, Christophe Pierrel, chef de cabinet adjoint de François Hollande quittait l'Elysée pour se rapprocher de Gap, dont il espère briguer la mairie en 2020. Invité de LCI ce vendredi, le jeune politicien a dit toute l'admiration qu'il a encore pour le chef de l'Etat. A propos de sa décision de ne pas se présenter à l'élection présidentielle il déclare : "Je le regrette forcément parce que je pense, j’ai pensé, qu’il pouvait aller jusqu’à la candidature et qu’il pouvait encore gagner et aller sur un deuxième mandat. Mais c’est son choix, on le respecte pleinement. Surtout, quel courage, quel panache, quelle responsabilité. La gauche doit s’inspirer de ça. Aujourd'hui, tous ceux qui se présentent individuellement en dehors de la primaire ne sont pas responsables. Et lui prouve ce qu'est la responsabilité."

Toute l'info sur

2017 : la bataille de la gauche

"Un grand chef d'Etat"

Selon lui, en prenant cette décision, François Hollande a "montré qu'il n'était pas attaché au pouvoir". "C'est quelqu'un qui fait peu de cas de sa personne, qui n'était pas attaché aux ors de la République". Selon lui, le chef de l'Etat "prend le temps de poser les choses, et a la capacité de prendre les bonnes décisions au bon moment. Ça fait de lui un grand chef d'Etat".

Il s'en est pris aux "frondeurs", "qui se rendront compte un jour qu'ils ont fait une grande erreur". Il a aussi regretté qu'actuellement, à la primaire de la Belle Alliance populaire, personne ne représente la sensibilité politique de François Hollande. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

    Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

    EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

    Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

    Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

    Lire et commenter