TVA, fonction publique, retraites : Fillon veut mettre la France à la diète

TVA, fonction publique, retraites : Fillon veut mettre la France à la diète

REGIME SEC - François Fillon sort la calculette ce mercredi pour expliquer comme il souhaite relancer l'économie française. 100 milliards d'économies, hausse drastique de la TVA, rallongement des retraites... Un cocktail de mesures très libérales.

La France au régime accéléré. François Fillon, qui entend se démarquer de ses concurrents à la primaire de la droite par son programme économique, a détaillé mercredi matin la manière dont il comptait s'y prendre pour relancer l'économie française et réduire le déficit public. 

Des recettes très libérales dévoilées aux Echos, puis lors d'une conférence de presse, qui consistent à passer les dépenses publiques au karcher tout en aménageant de fortes baisses d'impôts pour les entreprises. Voici comment le candidat le plus libéral de la primaire à droite compte s'y prendre.

  • 1Hausse drastique de la TVA

    Pour permettre le financement du "système social", François Fillon ne veut plus peser sur le travail... mais sur la consommation des ménages, toutes catégories sociales confondues. Il prône ainsi une hausse de 2 points de la TVA dès 2017. Par comparaison, Alain Juppé veut cantonner cette hausse à 1 point, et Nicolas Sarkozy s'y refuse.
  • 2Cadeaux fiscaux aux entreprises

    Le candidat à la primaire envisage une baisse de 40 milliards d'impôts et de charges sur les entreprises dès la fin 2017 ainsi qu'une "forte baisse" de la fiscalité sur le capital. Les ménages bénéficieraient d'un effort plus modeste (10 milliards), avec notamment le relèvement du plafond du quotient familial, François Fillon se refusant, à la différence de Nicolas Sarkozy, à promettre un baisse d'impôt sur le revenu avant que la croissance ne reparte vraiment. En revanche, il promet la suppression de l'Impôt sur la fortune (ISF), comme Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.
  • 3La fonction publique au pain sec

    L'un des principaux axes du projet tient à la promesse d'économiser 100 milliards d'euros sur cinq ans avec des économies massives sur la fonction publique (hors missions régaliennes, police, justice, défense), avec notamment le retour aux 39 heures et la suppression de 500.000 postes. L'Etat participerait à l'effort à hauteur du tiers, le reste incombant aux collectivités locales (20%) et aux "administrations de sécurité sociale" (50%, soit 50 milliards). Parmi les pistes avancées : la réduction des dépenses de santé (20 milliards), la dégressivité et le plafonnement des allocations chômage (10 milliards) et la réforme des retraites (voir ci-dessous).
  • 4La retraite portée de 62 à 65 ans

    Comme Alain Juppé, François Fillon souhaite repousser l'âge du départ à la retraite à 65 ans, afin de dégager 20 milliards d'économies supplémentaires sur 5 ans. Nicolas Sarkozy s'est prononcé, lui, en faveur de la retraite à 64 ans.

Selon le calcul de François Fillon, cette diète générale doit permettre de faire passer les dépenses publiques de 56 à 49% du PIB entre 2017 et 2022. Il mise sur une croissance de 2.3% à la fin du quinquennat, contre 1.3% en 2017.

VIDEO - Hausse de 2% de la TVA : que penser de la proposition de Fillon ?

En vidéo

Hausse de 2% de la TVA : que penser de la proposition de Fillon ?

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

    EN DIRECT - "Je crois profondément que les Français vont pouvoir passer des fêtes de Noël sereines", affirme Macron

    Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

    VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

    "Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.