Comment Sarkozy justifie son "retour" en politique

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
COME-BACK - Interrogé lundi matin sur RTL, Nicolas Sarkozy s'est défendu d'avoir abusé les Français en 2012 en annonçant la fin de sa carrière politique.

Il avait promis de quitter la vie politique en cas de défaite en 2012. Moins de cinq ans après, le revoilà candidat à la primaire de droite en vue de la présidentielle. Nicolas Sarkozy a-t-il abusé les Français en annonçant son départ ? Il s'en est vivement défendu lundi matin sur RTL.


"J'étais parfaitement sincère", assure l'ancien Président. Qui affirme même : "J'ai arrêté la vie politique". Mais que s'est-il donc passé entre cette fameuse retraite et son retour, fin 2014, lorsqu'il s'est porté candidat à la tête de l'ex-UMP ?

Croyez-moi, j'étais très heureux dans ma vie d'avant"Nicolas Sarkozy, sur RTL, le 29 août.

Nicolas Sarkozy explique qu'il a été rattrapé par les événements. Et d'énumérer toutes les difficultés qui ont frappé sa famille politique et qui, selon lui, nécessitait d'intervenir. "Au bout de deux ans et demi, j'ai vu mon parti d'alors, l'UMP, qui s'effondrait, François Fillon et Jean-François Copé qui se déchiraient, Marine Le Pen qui triomphait. Il a fallu que je reprenne le travail et que je redresse ma formation politique. Dix-huit mois après elle est devenue la première formation politique de France. J'ai rassemblé mes amis, nous avons gagné les départementales, les régionales, nous avons rétabli la situation financière du parti."


Enfin, même s'il était "heureux dans sa vie d'avant", Nicolas Sarkozy n'a pas pu résister au "défi". Un défi "qui s'appelle la France", et qu'il promet "mener de toutes ses forces". 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter