Condé-sur-l'Escaut : Joël Bois à la place du père

Condé-sur-l'Escaut : Joël Bois à la place du père

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
POLITIQUE – A 47 ans, Jöel Bois est candidat à la succession de son père, Daniel, maire de Condé-sur-l'Escaut depuis trente ans. En comptant le mandat de son grand-père, la dynastie Bois règnent sur cette commune située près de Valenciennes depuis un demi siècle.

Il souhaite que son fils perpétue l'héritage de son propre père. A 73 ans, l'actuel maire (PS) de Condé-sur-l'Escaut (près de Valenciennes) , Daniel Bois, a décidé de passer la main, après trente ans de bon et loyaux service. Son fils Jöel, ancien conseiller municipal et actuel adjoint au maire, compte bien reprendre la relève, et ainsi perpétuer la dynastie familiale, à la tête depuis un demi-siècle de cette commune de 10 000 habitants.

Au grand dam de l'opposition UMP qui évoque une forme de népotisme alimenté par du "clientélisme". "C'est totalement faux. Cela fait vingt-cinq ans que je suis engagé dans le mouvement associatif et je suis élu depuis 2001, se justifie-t-il. On n’est pas surpris quand un enfant d'acteur ou de médecin endosse le même métier que son père. Avant de devenir maire, je vais d'abord devoir passer par les urnes !"

Une candidature "naturelle"

A 47 ans, Jöel Bois a de qui tenir. Avec cinq mandats à son actif, son père Daniel n'est pas surpris de la candidature de son fils. "Il a grandi avec la politique, confie-t-il. Il s'est toujours intéressé à la chose publique, d'abord par le monde associatif. Sa candidature s'est faite naturellement."

Une fonction de premier édile qui aurait beaucoup évolué selon ses dires. "Au fil du temps, les citoyens sont devenus de plus en plus égoïstes et oublient souvent l'intérêt général, raconte l'actuel maire. Par exemple, le projet d'arrivée du tramway a créé une violente montée au créneau, alors qu'il est bénéfique à tous." Une évolution du métier dont son fils semble être déjà conscient : "Aujourd'hui, un maire a de nouvelles responsabilités. Il est directement au contact de la détresse des gens et se doit d'apporter des réponses concrètes. Il faut aussi savoir gérer cela", glisse le candidat. 

Lire et commenter