Corbeil-Essonnes :  l'UMP Jean-Pierre Bechter se déclare candidat aux municipales

Corbeil-Essonnes : l'UMP Jean-Pierre Bechter se déclare candidat aux municipales

DirectLCI
MUNICIPALES – Tout juste sorti de garde à vue et mis en examen dans le cadre de l'affaire Dassault, l'UMP Jean-Pierre Bechter s'est déclaré samedi, candidat aux prochaines élections municipales.

Une garde à vue et une mise en examen ne l'auront donc pas empêché de rempiler. Le bras droit de Serge Dassault et actuel maire de Corbeil-Essonnes a en effet annoncé ce samedi matin en mairie, vouloir se présenter aux élections municipales de mars prochain.

"Je suis triste de ne pouvoir voir Serge"

Jean-Pierre Bechter, avait été placé en garde à vue mercredi et mis en examen vendredi. Placé sous contrôle judiciaire, le maire, souriant et "serein", a confirmé n'avoir pas le droit d'entrer en contact avec Serge Dassault, rapporte Le Parisien . Comme lui, deux autres proches du sénateur et industriel ont été mis examen. "Je suis triste de ne pouvoir voir Serge, mais c'est l'histoire de quelques semaines", croit savoir Jean-Pierre Bechter. Il a assuré que si "Serge veut être sur ma liste, il décide de sa place, il décide de tout".

Cette grande histoire partagée avec le sénateur Serge Dassault est donc loin de se terminer. Le maire de Corbeil avait pourtant été élu en 2010 après la déclaration d'inéligibilité de Serge Dassault. Le sénateur est en effet suspecté d'achat de votes. De son côté, le candidat UMP aux élections de mars prochain a tenu à rappeler son "innocence"."Je suis totalement innocent, je réfute tout", a indiqué ce samedi matin Jean-Pierre Bechter qui dit avoir subi 25 heures d'interrogatoire. "400 questions ont été posées, ma vie personnelle politique et professionnelle a été scanée", a-t-il ajouté.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter