Coronavirus : voici les règles qui s'imposeront dans les bureaux de vote aux élections municipales

Des mesures de sécurité seront mises en place pour que les élections municipales puissent se dérouler convenablement dimanche. Quid des organisations dans les bureaux de vote ?

MESURES - Une circulaire encadre le dispositif sanitaire dans le cadre des deux tours des élections municipales. Le texte prévoit notamment que les préfets puissent se substituer aux maires si ces derniers sont dans l'incapacité de constituer des bureaux de vote.

Des mesures d'urgence pour encadrer le vote du premier tour des élections municipales. Face au risque épidémique lié au coronavirus, Christophe Castaner a adressé une circulaire afin de clarifier les mesures d'hygiène dans les bureaux de vote, a indiqué mardi le ministère de l'Intérieur.

Cette circulaire prévoit tout d'abord que le préfets puissent se substituer aux maires dans le cas où ces derniers se trouveraient "dans l'incapacité ou refuseraient de constituer des bureaux de vote" dans leur commune. Le préfet désignera, le cas échéant, un délégué chargé de superviser les opérations de vote. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

En outre, précise le texte, "l'aménagement de chaque bureau de vote doit être conçu de telle manière qu'il évite les situations de promiscuité prolongée". L'électeur devra, "à chaque étape de son parcours", pouvoir être maintenu à une distance d'un mètre de chaque personne. 

Savon ou gel hydro-alcoolique

Dans chaque bureau de vote devra être apposée l'affiche de Santé publique France relative au coronavirus, ainsi que l'affiche sur les bons comportements à adopter.

Par ailleurs, chaque bureau devra être équipé d'un point d'eau pour pouvoir se laver les mains, ou à défaut, de gel hydro-alcoolique, avec une signalétique indiquant où cette installation se trouve. Les bureaux devront être systématiquement nettoyés avant et après chaque tour de l'élection avec de l'eau de Javel. 

Le ministre déconseille le port de gants chirurgicaux, qui n'est "pas de nature à limiter la propagation du Covid-19", et appelle les responsables des bureaux de vote, comme les électeurs, "à se laver les mains régulièrement". 

Dans les bureaux de vote dotés de machines à voter, il est conseillé aux organisateurs de laver les machines "toutes les demi-heures". 

En vidéo

Coronavirus : des mesures d'hygiène draconiennes pour les élections à Annecy

Apporter son propre stylo, être reconnaissable même avec un masque

Il est aussi recommandé aux électeurs d'apporter leurs propres stylos pour émarger après le vote, à condition que ces stylos soient à l'encre bleue ou noire et indélébiles. 

Enfin, détaille le ministère, "un électeur portant un masque chirurgical ne pourra être autorisé à voter que dans le cas où il est identifiable malgré le port de ce masque. Dans le cas contraire, il devra l'enlever afin de vérifier son identité et ne pourra pas voter en cas de refus de sa part". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter