Costumes, coiffure... Le style Macron, c'est quoi ?

STYLE – Fini le bling-bling. Le futur président de la République privilégierait le style chic et pas cher. Ses choix en matière de costumes et de coiffure semblent en tout cas accréditer cette thèse.

Jamais une cravate de travers, pas de manche de chemise trop longue… Depuis que ses moindres faits et gestes sont scrutés à la loupe, Emmanuel Macron n’a jamais été pris en défaut. Un zéro faute qui ne serait nullement la traduction d’un penchant pour le luxe. Le futur locataire de l’Elysée ne dépenserait pas des fortunes pour se vêtir.


Une thèse confirmée tout d’abord par la maison de prêt-à-porter auprès de laquelle il se fournit depuis plusieurs années. Nichée au premier étage d’un immeuble du Sentier, dans le deuxième arrondissement de Paris, Jonas & Cie a l’habitude d’habiller le gratin politique … à prix raisonnable. 

Des cravates à 30 euros, des costumes à 340 euros pièce

Matthias Fekl, Gaspard Gantzer, DSK ou encore Hubert Védrine seraient des clients réguliers... Tout comme Emmanuel Macron qui vient toujours accompagné de son épouse, confie à l’équipe du JT de TF1 Laurent Touboul, conseiller en image de la boutique. "Sa préférence va aux cravates 100% soie, au même prix que tous nos clients, c’est-à-dire 30 euros l’unité". Côté costume, le futur chef de l’Etat penche pour le bleu marine "dark blue" à 340 euros pièce.  Ainsi le voile est levé sur cette pièce majeure de la garde-robe qui lui avait valu une altercation mémorable avec un syndicaliste lors d’un déplacement à Lunel (Hérault) il y a presqu’un an.  Un bémol toutefois à cette probité affichée : Emmanuel Macron, alors encore ministre de l'Economie portait, selon les informations de Paris Match, des costumes nettement plus chers. La perspective de se lancer dans la course présidentielle l'aurait poussé à revoir à la baisse le coût de ses vêtements. 

Pour le futur président Macron, une coupe de cheveux "normale"

Pour la coiffure, pas d'entourloupe. Emmanuel Macron reste fidèle depuis 5 ans à Mireille Guirles, coiffeuse dans le 8e arrondissement de la capitale. Montant de la coupe : 35 euros. "Vous voyez, je ne vais pas gagner 8000 euros, moi", ajoute la professionnelle. Un clin d’œil malicieux à la polémique qui suivit les révélations sur les honoraires du coiffeur personnel de François Hollande à l’Elysée. 

En vidéo

Macron chez le coiffeur

Celle dont le coup de ciseau fut scruté de la rue par les caméras mardi matin, lorsque son plus célèbre client s’octroya une visite dans son salon ajoute : "Je le coiffe normalement, comme mes autres clients. Pour moi, tous mes clients sont des messieurs Macron". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter