Danse avec les Stars, Prix Goncourt, pur-sang... dix choses à savoir sur les nouveaux ministres

INDISCRÉTION - 18 ministres et 4 secrétaires d'État ont été nommés mercredi. Parmi eux, pas mal de nouvelles têtes. Afin d'en savoir un peu plus sur ceux qui vont nous gouverner, LCI a déniché quelques anecdotes - sérieuses et d'autres moins - les concernant.

Les Français ont découvert mercredi, les visages de leur nouveau gouvernement. Au total, 18 ministres et 4 secrétaires d’État font leur entrée dans les institutions de la République. Parmi eux, des figures bien connues de tous, d’autres moins. Voire pas du tout. Pour briller à la machine à café ce jeudi matin, voici dix choses à savoir sur les nouveaux membres de l'équipe gouvernementale.

Cette ministre a participé à... Danse avec les Stars

On la surnomme la guêpe. Référence à son coup d’épée redoutable. Laura Flessel, six fois championne du monde et quintuple championne olympique d’escrime, a été nommée ce mercredi nouvelle ministre des Sports, succédant à Patrick Kanner. Grande sportive, elle peut aussi se vanter… d’être la seule membre d’un gouvernement à avoir jamais participé à l’émission "Danse avec les stars". En 2013, le public la découvrait en danseuse de tango lors d’un duo avec Grégoire Lyonnet, le mari d’Alizée. Lors d’une interview à MyTF1, la sportive avait raconté : "Enfant, j'ai refusé de pratiquer la danse classique pour me consacrer à l'escrime, au grand dam de ma mère. […] Il m'a semblé intéressant de terminer ma carrière en relevant un défi dans le domaine de la danse. J'adore danser". Sa prestation n’avait cependant pas séduit le public.

En vidéo

La Bio express de Laura Flessel, la nouvelle ministre des Sports

Il n'y a pas que sur la moralisation de la vie publique, qu'il est très à cheval

Quand il ne porte pas son costume, François Bayrou enfile son chapeau de cowboy. Passionné par les chevaux, le nouveau ministre de la Justice est un éleveur de pur-sang de renom. "Je suis né dans une maison où les chevaux occupaient une place importante. Les chevaux de course, c'était la passion de ma famille", racontait-il en 2014 à 20 Minutes. Alors qu’il acquiert son premier cheval dans les années 90, presque tous ceux qu’il élève aujourd’hui sont des gagnants. Propriétaire de plusieurs poulinières, il est membre du comité directeur de France Galop, présidé par Jean-Luc Lagardère.

La secrétaire d'État en charge du Handicap maman d'une fille trisomique

Âgée de 56 ans, Sophie Cluzel a été nommée ce mercredi secrétaire d’État en charge du Handicap. Une cause à laquelle cette mère de quatre enfants n’est pas étrangère, puisque l’une de ses filles, Julia, est trisomique. Née en 1995, elle a fait sa scolarité dans une classe "normale". Une volonté de sa mère. "J'aimerai que, plus tard, elle soit plus autonome, qu'elle puisse choisir sa voie. Et pour réussir ça, je préfère qu'elle reste dans un milieu ordinaire", confiait-t-elle en 2005 au Parisien. Engagée dans ce combat, elle a fondé plusieurs associations de scolarisation d’enfants handicapés et a été élue présidente de la Fédération Nationale des Associations au Service des Élèves Présentant une Situation de Handicap (FNASEPH) en 2011.

Le secrétaire d'Etat au numérique est un "Chef"

À 33 ans, Mounir Majhoubi est le benjamin du gouvernement. Nommé ce mercredi secrétaire d’État au Numérique, ce geek dispose d’un parcours totalement atypique. Passionné d’informatique depuis son enfance, ce fils d’immigrés marocains est embauché à 16 ans comme technicien de réseau par le fournisseur d'accès Club internet. Il décroche en parallèle une maîtrise de droit des affaires à la Sorbonne, puis un master "finances et stratégies" à Sciences Po. Loin de se contenter du chemin parcouru, il s’envole pour l’université Columbia de New York et fait également un passage par l’école de commerce de Cambridge. En 2006, il participe à la stratégie numérique de la campagne de Ségolène Royal, puis à celle de François Hollande en 2012 et à celle d'Emmanuel Macron en 2017. Entre deux, en 2015, il passe un CAP cuisine. Une passion pour les petits plats qui lui vient de La Ruche Qui Dit Oui, un réseau mettant directement en contact consommateurs et producteurs locaux, fondé fin 2010 avec deux associés.

Agnès Buzyn, parente de Simone Veil

Elle hérite d’un ministère… quasi familial. Agnès Buzyn a intégré ce mercredi le gouvernement d’Édouard Philippe en tant que ministre de la Santé. Un ministère déjà occupé de 1993 à 1995 par Simone Veil, qui n’est autre que son ex-belle-mère. Mais cette nouvelle ministre de 54 ans est loin de devoir sa place à la popularité de sa parente. Hématologue et spécialiste des greffes de moelle osseuse, elle a dirigé le conseil d’administration de l’Institut de radio protection et de sûreté nucléaire (IRSN) de 2008 à 2013 et a présidé l’Institut national du cancer (InCa) de 2011 à 2016. Il y a un peu plus d’un an, en mars 2016, elle était nommée à la direction de la Haute autorité de santé.

En vidéo

La Bio express d'Agnès Buzyn, la nouvelle ministre de la Santé

Il a mis quinze longues années à dire "oui"

Cela faisait quinze ans que Nicolas Hulot faisait non de la tête à tous les chefs d’État qui lui proposaient un poste de ministre de l’Écologie. Après avoir décliné les propositions de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy puis François Hollande, l’écologiste a finalement dit "oui" à Emmanuel Macron. À 62 ans, ce Breton est devenu ce mercredi le ministre de la Transition énergétique et solidaire du gouvernement d’Édouard Philippe. Selon l’un de ses amis interviewé par l’Obs, "Il a acquis de l'expérience pendant les négociations de la COP 21 sur le climat. Une capacité à gagner des arbitrages".

En vidéo

Nicolas Hulot, un indépendant écologiste qui fait sa première entrée dans un gouvernement

Annick Girardin, maman à 15 ans et demi

On pourrait presque la confondre avec Amélie Poulain. Annick Girardin, nouvelle ministre des Outre-Mers peut en tout cas se vanter d’avoir eu un "fabuleux destin". Née à Saint-Malo en 1964, elle grandit à Saint-Pierre-et-Miquelon où sa vie commence sur les chapeaux-de-roues : elle donne naissance, à l’âge de 15 ans et demi, à une petite Anne-Claire, comme elle l'avait raconté au JDD. Mais pas de quoi freiner la jeune fille qui semble avoir une ambition sans limite. Elle poursuit ses études et s’engage en politique dès l’an 2000. Conseillère territoriale puis députée à Saint-Pierre-et-Miquelon, secrétaire d’État chargée du Développement et de la Francophonie puis ministre de la Fonction publique sous Hollande, Annick Girardin conserve sa place au gouvernement sous la présidence d’Emmanuel Macron. Sa fille, elle, est présentatrice météo sur la chaîne de télé locale à Saint-Pierre-et-Miquelon.

En vidéo

La Bio express d'Annick Girardin, la nouvelle ministre des Outre-Mers

A la Culture, c'est une faiseuse de Goncourt

La ministre de la Culture, elle, n’est autre que Françoise Nyssen, la co-directrice de la maison d’édition arlésienne "Actes Sud". Fondée par son père en 1978, l’entreprise connait en 2015 une année exceptionnelle puisqu'elle décroche le Goncourt (Boussole, de Mathias Enard), le Goncourt du premier roman (Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud) et le Nobel de littérature en 2015, décerné à la Biélorusse Svetlana Alexievitch. Millénium, une trilogie devenue phénomène mondial, et Le charme discret de l’intestin, best-seller de 2016, ont également été publiés par sa maison d’édition.

En vidéo

La Bio express de Françoise Nyssen, la nouvelle ministre de la Culture

Un Breton toujours en selle

De ministre de la Défense sous Hollande, Jean-Yves Le Drian devient ministre des Affaires étrangères. Loué pour son expérience et ses qualités de négociateur, ce Breton tient sûrement son endurance de ses heures passées sur sa bicyclette. Passionné de vélo, il s'entraîne quand il en a le temps avec l'équipe cycliste de l'armée de terre. Également très proche du Breton Bernard Hinault, cinq fois vainqueur du Tour de France, il ne rate jamais l'arrivée des Grands Prix de Plouay et de Lorient en sa compagnie.

En vidéo

La Bio express de Jean-Yves Le Drian, nouveau ministre de l'Europe et des Affaires Étrangères

Cette Secrétaire d'Etat racontait sa vie dans un blog

Sa mission : rétablir l'égalité entre les femmes et les hommes. Pour Marlène Schiappa, nommée secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les hommes et les femmes, il s'agit là d'un combat déjà entammé il y a bien longtemps. Mère de deux enfants, elle s'est fait connaître en 2008 grâce à son blog "Maman travaille". "En 2007, je travaille chez Euro RSCG, j’ai ma première fille, j’ai 25 ans et découvre que je ne pourrai jamais être à 17h45 à la sortie de la crèche alors que j’ai un brief à 19 heures à 1 heure de métro de là", explique-t-elle pour introduire son blog. Face au succès, "Maman travaille" se transforme rapidement en réseau d'entraide et de débat pour les mères actives. De son côté, Marlène Schiappa devient journaliste, chroniqueuse, et auteure d’une quinzaine de livres consacrés aux droits des femmes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter