Dawson, Titanic, Jaurès... quand Twitter ironise sur les déboires de Fillon

REVUE DE TWEETS – De nombreux internautes ont accueilli avec ironie la décision de François Fillon de rester candidat à l’élection présidentielle malgré sa prochaine mise en examen. D'autres lui reprochent également d'avoir utilisé l'expression "d'assassinat politique".

Si beaucoup de Français observent avec gravité les soubresauts de la campagne présidentielle, d’autres préfèrent en rire. Ce mercredi, François Fillon a annoncé à la presse sa convocation devant les juges le 15 mars en vue de sa mise en examen dans l'affaire d'emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié sa famille.


Après une matinée où la rumeur de son abandon à la course à l’Élysée a circulé avec instance, le vainqueur de la primaire de la droite a tenu une conférence de presse à la mi-journée pour indiquer qu’il resterait candidat malgré tout. Dénonçant un "assassinat politique", il a déclaré s’en remettre "au peuple français, parce que seul le suffrage,  et non une procédure menée à charge, peut décider qui sera le prochain président de la République française".

Mais sa ligne de défense est loin d’avoir convaincu tout le monde. 

Certains internautes jugent que François Fillon vient de totalement torpiller sa campagne et estiment que ses chances de victoire en mai prochain sont désormais nulles.

L'utilisation de l'expression "assassinat politique" par François Fillon a également scandalisé plusieurs twittos. Un certain nombre ne se privent pour lui donner, au passage, un petit cours d'histoire.

Le mot de la fin revient au journaliste Florian Gazan qui résume à sa façon cette ubuesque campagne présidentielle.

En vidéo

Affaire Fillon : "Sans doute des indices graves et concordants"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter