Il sera à Matignon si Le Pen est élue : 5 choses à savoir sur Nicolas Dupont-Aignan

PORTRAIT – Après avoir manqué de peu les 5% lors du premier tour, le candidat de Debout la France sera le Premier ministre de Marine Le Pen en cas de victoire de cette dernière dimanche. Le parcours de celui qui clame haut et fort être anti-système est pourtant très traditionnel.

Les habitants de Yerres, dans l’Essonne, le connaissent depuis 22 ans. Les Français depuis un peu moins longtemps. 2017 a marqué la deuxième campagne présidentielle de Nicolas Dupont-Aignan après celle de 2012. A l’issue du premier tour, qui l’a vu recueillir 4,7% des suffrages, le candidat de Debout la France, qui a 56 ans, a choisi de rejoindre la frontiste Marine Le Pen, avec qui il a scellé un accord de gouvernement. 


Si elle est élue dimanche, il deviendra son Premier ministre. Alors nous ne pouvions pas passer à côté d’un portrait en cinq points, entre parcours politique et éléments plus anecdotiques. 

  • 1Il a ciré les bancs de l’ENA avec Jean-François Copé

    Pour un candidat qui martèle être "hors-système", son parcours ne pouvait pas être plus traditionnel. Jugez plutôt : licence de droit, DESS de gestion financière, Sciences Po Paris - il confesse qu'il a hésité entre Sciences Po et des études d'architecture. Comme la grande majorité des hommes politiques, Nicolas Dupont-Aignan intègre ensuite l'ENA dans une promotion au nom très évocateur : "Liberté, Egalité, Fraternité". Il en sort en 1989 aux côtés de Jean-François Copé.


    "Nous étions déjà très impliqués dans la politique. On se cherchait une circonscription. Nous habitions dans le même coin, on rentrait à pied ensemble", expliquait-il au Point l'an dernier, se souvenant de leurs "grandes dicussions politiques" et de leur prof d'anglais qui "était un abruti". Mais il n'en garde pas un souvenir impérissable et était "bien plus heureux à Sciences Po". "J'ai fait l'ENA pour assurer mes arrières", dit-il. C'est tout de même là-bas qu'il rencontre Valérie, son épouse depuis bientôt 27 ans.

  • 2Il a débuté avec Philippe Séguin et a collaboré avec François Bayrou

    C'est à Sciences Po qu'il rencontre Philippe Séguin. "Il retrouve en lui cette exigence gaulliste : l'indépendance nationale, le sens de l'État et l'humanisme républicain", détaille sa biographie sur son site Internet. A la mort de l'ancien ministre des Affaires sociales et de l'Emploi en janvier 2010, Nicolas Dupont-Aignan se dit "bouleversé". "Aujourd'hui tout le monde l'encense alors qu'il fut abandonné par les uns et les autres (...). Il aurait été un extraordinaire président de la République", affirmait-il alors dans une interview à LCP. 


    A sa sortie de l'ENA, "NDA" devient sous-préfet avant de rejoindre plusieurs ministères.  A l'Education nationale, il collabore avec François Bayrou. "Il était à l'époque à gauche, il avait été chevénementiste, il était rocardien. Je n'aurais jamais imaginé, ayant parlé avec lui de nombreuses années... On m'aurait dit : "Nicolas Dupont-Aignan va rejoindre le FN", je vous assure que je ne l'aurais pas cru", a déclaré le maire de Pau la semaine dernière sur LCI, visiblement encore sous le choc de son ralliement à Marine Le Pen.

  • 3Sa femme est son attachée parlementaire

    Entre Nicolas et Valérie, l'histoire d'amour débute à la fin des années 1980. En 1990, le couple se marie et donnera, les années suivantes, naissance à deux filles, Victoire et Sixtine. Avocate de formation, Madame Dupont-Aignan devient rapidement l'assistante parlementaire de Monsieur, élu député en 1997. "Elle est avocate et elle a eu une tuile, elle a épousé un mec qui adorait la politique. Première campagne, elle m’a dit : "Allez, je t’aide six mois pour t’installer". Et elle travaille toujours avec moi. Elle travaille vraiment elle et on dit même qu’elle est trop présente donc je n’ai pas le souci de Fillon", s'amusait-il en janvier dans un entretien donné au YouTubeur Alex Darmon. Et d'ajouter : "Je pense que si elle ne travaillait pas avec moi, on aurait divorcé. Parce que c’est un métier de fou, elle travaille comme une folle avec moi et au moins on se voit".

  • 4Il est le maire le mieux élu de France

    En 1995, sans aucune expérience politique, il se présente pour la première fois à la mairie de Yerres, dans l'Essonne. Nicolas Dupont-Aignan, alors âgé de 34 ans, est élu au premier tour. Comme avec son épouse, l'histoire d'amour avec les habitants de cette ville de 30.000 habitants tient. Il a depuis été réélu trois fois au premier tour (76,15% en 2001, 79,7% en 2008 et 77,15% en 2014), faisant de lui "le maire le mieux élu de France" pour les communes de plus de 30.000 habitants. Un record qu'évoque fièrement son site officiel.


    Mais son ralliement à Marine Le Pen n'a pas plu du tout dans sa commune, où des manifestations ont été organisées. Des protestataires qu'il a lui-même qualifiés d'"idiots utiles du système". Ce qui pourrait lui coûter quelques voix lors des prochaines municipales, programmées en 2020.

  • 5Son coeur bat pour la natation, la nature et la littérature

    Derrière l'homme politique, se cache un Nicolas Dupont-Aignan amoureux de culture. Enfin "cache", c'est un bien grand mot car il affiche fièrement toutes ses passions sur son site Internet. A la chanteuse Barbara, qu'il adore, il a dédié une rue à Yerres. Fervent défenseur de la cause animale, il s'y affiche en photo câlinant un chien.  On y apprend aussi qu'il "aime découvrir la nature et voyager" avec sa femme et leurs filles qui sont "les boussoles de sa vie".


     Parmi ses autres centres d'intérêts ? "Les promenades en forêt, les longues marches sur les plages du Nord ou de la Baie de Somme, la Grèce et l'Italie aussi, ses pays favoris". Si vous ne le trouvez pas à son bureau, c'est qu'il est sans doute à la piscine ou en train de "dévorer les livres qui s'accumulent sur son bureau". Un homme très occupé en somme. 

En vidéo

A Yerres, ville de Nicolas Dupont-Aignan, des habitants choqués et en colère

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter