"Demain Président" : dès ce soir, le 20h de TF1 invite les 11 candidats dans le bureau de l’Elysée

EVENEMENT – TF1 donne ce lundi à 20h20 le coup d’envoi de "Demain Président", un magazine en direct au cours duquel Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau vont recevoir à tour de rôle les 11 candidats à l’élection présidentielle. Originalité visuelle du dispositif : la recréation, en plateau, du bureau de l’Elysée.

La scène se déroule jeudi 7 avril, en fin de matinée, dans les studios de TF1. Sur le plateau du JT transformé virtuellement en bureau de l’Elysée, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau font mine d’interviewer Philippe Morand, le rédacteur en chef adjoint du service politique de la chaîne rebaptisé pour l’occasion "Jean-Christophe Cheminade". Concentré, il répond comme si de rien n’était à leurs questions, assis au centre du plateau, à la place qu’occuperont à tour de rôle, à partir de ce soir, les 11 candidats à l’élection présidentielle dans "Demain président", un rendez-vous événement diffusé juste après le traditionnel 20h.


Catherine Nayl, directrice de l’information du groupe TF1, assiste à ces répétitions générales en régie avant de rejoindre les deux journalistes sur le plateau, afin de leur donner ses consignes. "Nous avons travaillé sur un module pour la période d’égalité de temps de parole de la campagne qui serait intégré au JT, avec une connotation vraiment spécifique présidentielle", nous explique-t-elle à la sortie. "On a tout de suite pensé à déstructurer le plateau. D’abord en plaçant le candidat au sein du bureau présidentiel, mais aussi sur le siège du présentateur, c’est-à-dire au centre des attentions."

La forme ne prendra pas le pas sur le fondCatherine Nayl

La perspective de voir Jacques Cheminade, Nathalie Artaud ou encore Philippe Poutou installés dans le décorum élyséen est savoureuse. Catherine Nayl le sait bien : "L’image est forte et va faire parler au moins sur le premier numéro. Mais c’est un format de 20 minutes qui va permettre d’aller sur le fond avec trois modules : 1/le portrait du candidat 2/La France en en 2022 3/une interpellation directe d’un Français sur un point précis du programme. La forme ne prendra pas le pas sur le fond."

Une ambition partagée par Yoann Saillon, le directeur artistique de l’info de TF1 qui a conçu le décor de cet événement très spécial : "Cela fait déjà plusieurs mois déjà qu’on voit les candidats sur des plateaux télé, on a eu la primaire à droite, puis la primaire à gauche, ensuite les débats. On voulait rehausser le ton, travailler des codes différenciants et nouveaux et je crois que c’est réussi car il y a un véritable effet de surprise."


A l’image, le résultat est effectivement bluffant. Et ne devrai pas manquer de faire réagir sur les réseaux sociaux. Quand les candidats n'en profiteront pas eux-mêmes, pour évoquer leur vision de la fonction présidentille. "Il ne fallait pas tomber dans le "cheap", dans le faux, étonner tout en conservant le côté statutaire de ce type de rendez-vous", insiste Yoann Saillon. S’ils ont été tenus au courant du concept, aucun des candidats n’a vu le plateau à l’avance. Premier locataire de cet Elysée éphémère : Jacques Cheminade.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter