Dominique Tiberi : "Ce soir, l'équipe de NKM a été pleine d'agressivité"

Dominique Tiberi : "Ce soir, l'équipe de NKM a été pleine d'agressivité"

DirectLCI
MUNICIPALES PARIS 2014 - Le fils de Jean Tiberi obtient 19,4% des voix dans le 5e. Il est en troisième position, derrière la candidate socialiste (33,9%) et la candidate officiellement investie par l'UMP, Florence Berthout, qui obtient 28,5%.

Vous avez obtenu 19,4 % des voix dans le 5e arrondissement , assez pour vous maintenir au second tour. Qu'allez vous faire : vous unir avec la droite ou vous présenter seul ?
Je n'ai pas encore pris de décision. 19,4 %, c'est à la fois beaucoup et pas assez. Personne n'aurait pu faire un score pareil sans investiture. La candidate investie par NKM (Florence Berthout ndlr) n'a aucun mérite, elle a juste été portée par un parti. Moi je suis tout seul, avec mes amis, mes colistiers, mes soutiens.

Est-ce que l'équipe de NKM vous a appelé ce soir ?
Non, personne ne m'a appelé, le seul message que l'entourage de NKM m'a envoyé, c'est une équipe pleine d'agressivité, ce soir, à la mairie du 5e, qui a été très désagréable avec mes soutiens. Si l'on veut faire l'union avec quelqu'un, on évite de l'insulter.

Pour autant, avec la gauche en tête, vous risqueriez de faire perdre l'arrondissement à la droite en cas de triangulaire…
Ce n'est pas ce qui me motive. Cela fait quinze ans que je suis pour l'union. NKM a choisi une candidate qui a fait la division. Ce soir, j'ai réuni tous mes colistiers pour qu'ils me donnent leur avis. Je rendrai ma décision avant mardi soir.

Qu'allez-vous revendiquer ?
Je vois mal en quoi mon score me conduirait à autre chose que d'être tête de liste… 

Plus d'articles

Sur le même sujet