Dupont-Aignan sur l'élection de Trump : les Américains "ont pris ce qu'ils avaient pour écrabouiller le système"

INVITÉ - Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et candidat à l'élection présidentielle, était ce jeudi l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI. Il est revenu sur l'accession au pouvoir de Donald Trump, élu par des Américains qui "ont pris ce qu'ils avaient pour écrabouiller le système qui les fait souffrir". Lui-même rêve de "bouleverser le jeu" en 2017 et de devenir le "Trump français".

Nicolas Dupont-Aignan ne sait pas s'il aurait voté pour Donald Trump. Il a des "inquiétudes" quant à sa préparation pour exercer une telle fonction, et ne cautionne pas "certaines de ses déclarations sur les femmes, son attitude". Mais il voit dans son élection un espoir. "Ca veut dire que tout est possible, c'est une révolution. Et comme toutes, elle peut donner le meilleur mais aussi le pire" prévient-il. 


Alors qu'une partie de la classe politique est inquiète des conséquences que cela pourrait avoir sur le vote des Français en 2017, le candidat à l'élection présidentielle n'a pas cessé de comparer la situation aux Etats-Unis à cette en France. Laissant entendre que les Français pourraient exprimer le même rejet. "J’ai toujours dit que les Américains et les Français ne supportent plus le monde dans lequel ils vivent. Ils ont pris ce qu’ils avaient pour écrabouiller un système qui les fait souffrir. Est-ce qu’un jour ou l’autre les gouvernements et les élites vont comprendre qu’on ne peut pas faire souffrir les peuples, augmenter les inégalités ?"

Il veut être "une alternative sérieuse, crédible" à la classe politique actuelle

"J’aimerais qu’on protège nos concitoyens. Je pars d’un constat : cela fait 15-20 ans qu’il y a une mondialisation qui est inhumaine. Je déteste cette bonne conscience des élites françaises qui exploitent des gens, mettent au chômage nos concitoyens et ensuite donnent des leçons. (...)" a-t-il déclaré. Avant de se poser en alternative : "La victoire du peuple s’exprime par le rejet de ceux qui les font souffrir. C’est mon ambition d’offrir une alternative sérieuse, crédible. On n’est pas obligé d’avoir un dilemme Clinton-Trump en France." 


Interrogé sur le fait de savoir s'il pouvait devenir le "Trump français", Nicolas Dupont-Aignan a répondu : "Dans la capacité à bouleverser le jeu, oui". Le président de Debout la France, qui a rappelé sa remontée dans les sondages depuis l'été dernier, croit en ses chances pour 2017.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter