Napoléon, Obama, JFK, Giscard d’Estaing… A qui peut-on comparer Emmanuel Macron ?

SUCCESS STORY - Depuis son ascension fulgurante en politique, le phénomène Macron est l’objet de toutes les comparaisons. A tel point qu'aujourd'hui, le nouveau président de la République est assimilé à de grands personnages historiques et contemporains.

A l’étranger comme en France, la trajectoire fulgurante d’Emmanuel Macron fascine. Encore inconnu du grand public il y a trois ans, l’homme de 39 ans s’est très vite imposé sur la scène politique française pour devenir le 7 mai 2017, le nouveau président de la République. Ce succès rapide lui vaut ainsi aujourd'hui des comparaisons avec de grands hommes d’État... parfois un peu osées.

Le nouveau Napoléon ?

Une ascension fulgurante, une précocité pour diriger… Sans exagérer, il semblerait qu'Emmanuel Macron et Napoléon Bonaparte partagent plusieurs points communs. D’abord, les deux hommes ont occupé des postes stratégiques avant la quarantaine. Napoléon Bonaparte est devenu général de l'armée républicaine à 27 ans alors qu'Emmanuel Macron a été promu associé de la prestigieuse banque d'affaires Rothschild à seulement 30 ans. Il deviendra ensuite conseiller du président Hollande à 35 ans. Napoléon sera élu président de la IIème République à l'age de 40 ans alors qu'Emmanuel Macron vient d'être élu à 39 ans.


En politique, Emmanuel Macron a toujours proclamé son "ni de gauche, ni de droite", créant ainsi un mouvement politique en éléctron libre. Napoléon Bonaparte a, lui, proné son statut de "ni monarchiste, ni républicain" pendant longtemps avant de s'exiler sur l'île de Saint-Hélène. Une envie d'indépendance vis-à-vis des grands courants politiques de leur époque qui leur est donc commune et qui leur a réussi. Un quotidien autrichien en a même fait sa Une lundi, en grimant le nouveau président français en Napoléon conquérant.

Le nouvel Obama ?

Outre-Atlantique, pendant l'entre-deux-tours, Emmanuel Macron a souvent été comparé à... Barack Obama. Hormis leur relative jeunesse quand ils ont été élus président de leur pays - 46 ans pour Barack Obama et 39 ans pour Emmanuel Macron - les deux hommes jouissent d'une image commune d'homme providentiel, jeune, capable de relancer le pays par une poltique économique libéral. L'ancien président américain a d'ailleurs soutenu le candidat d'En Marche! dans une vidéo publiée entre les deux tours.

En vidéo

VIDÉO - "En Marche ! Vive la France !" : le soutien de Barack Obama à Emmanuel Macron

Aspirant Kennedy ?

Ce lundi matin, c'est en Italie que cette comparaison affleure. Le journal de centre-droit Corriere della Serra va en effet jusqu'à estimer qu'Emmanuel Macron a le profil d'un "aspirant Kennedy à la française" qui "présente bien mais qui entre à l’Élysée sans jamais avoir été élu". C'est probablement la jeunesse du nouveau chef d'Etat français qui provoque cette comparaison, JFK ayant été le plus jeune président américain élu, en 1961, à l'âge de 43 ans.

Ou alors le nouveau Giscard d'Estaing ?

D'abord les deux hommes sont rentrés dans les hautes sphères de la politique par le biais du ministère de l'Économie. Ensuite, Valéry Giscard d'Estaing et Emmanuel Macron ont tous les deux la volonté d'avoir une Union européenne forte. Valéry Giscard d'Estaing avait initié de son temps le processus de la monnaie unique qui deviendra par la suite l’Euro. Emmanuel Macron, lui, souhaite une Union européenne puissante à l'heure du Brexit et de la poussée des partis populistes un peu partout en Europe. 


Enfin, les deux personnalités politiques refusent le clivage droite/gauche. Giscard d'Estaing se réclamait traditionaliste et réformiste, s'éloignant ainsi du Général de Gaulle, quand Emmanuel Macron se dit social-démocrate et libéral.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter