Elections européennes : où en sont les listes de Gilets jaunes ?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019
SCRUTIN - Créditées de faibles intentions de vote, les listes de Gilets jaunes s'allient à des partis politiques ou à des personnalités à l'approche des élections européennes, le 26 mai. On fait le point sur les changements stratégiques de ces derniers jours.

Notre dernier baromètre Harris Interactive-Epoka donnait à une éventuelle liste de Gilets jaunes 2.5% d'intentions de vote. Depuis plusieurs semaines, des débats portent sur d'éventuels rapprochements entre certaines figures du mouvement pour présenter des candidats au scrutin européen, et pour trouver des financements. Une liste a été déposée mardi au ministère de l'Intérieur avec Francis Lalanne à sa tête, d'autres choisissent de fusionner avec des partis politiques. Où en est-on ? LCI fait le point. 

Francis Lalanne, tête de liste de l'Alliance Jaune

Francis Lalanne a annoncé mardi 30 avril prendre la tête de la liste "Alliance jaune". Déposée mardi au ministère de l'Intérieur, elle est le fruit d’une fusion avec les représentants de la liste "Ralliement d’initiative citoyenne". Les discussions entre le chanteur et la liste "RIC" étaient ouvertes depuis plusieurs semaines. La liste se veut "apartisane" et défend plusieurs propositions : la taxe sur les transactions financières internationales, la taxation du kérosène lourd et la reconnaissance des ressources naturelles comme entités morales.


Francis Lalanne avait déjà annoncé en décembre son envie de soutenir une liste de gilets jaunes, même si il avait longtemps dit ne pas vouloir être tête de liste. Jérémy Clément, meneur du RIC,  sera troisième position, derrière Sophia Albert-Salmeron, avocate à Avignon ayant défendu plusieurs gilets jaunes. La liste bénéficie d’une caution financière de 800.000 euros assurée par Jean-Marc Governatori, président de l’Alliance écologiste indépendante et soutien de la liste EELV menée par Yannick Jadot. Il avait confirmé le 6 avril se porter caution pour une liste incluant Francis Lalanne.

En vidéo

Francis Lalanne, tête de la liste "Alliance jaune" pour les européennes

"Jaunes et citoyens" rejoint la liste de Florian Philippot

La liste "Jaunes et citoyens" de Jean-François Barnaba a fusionné avec la liste des Patriotes de Florian Philippot : "Nos deux mouvements ont décidé d’unir leurs forces en faisant liste commune pour ces élections européennes", soulignent-ils dans un communiqué commun publié mardi. 


Jean-François Barnaba, figure des gilets jaunes de l’Indre,  a expliqué que "certains de notre liste avaient trouvé l’initiative intéressante mais d’autres nous ont laissés parce qu’ils n’étaient pas d’accord". Partisan d’une sortie de l’Union européenne comme Florian Philippot, le Gilet jaune plaide pour "l’édification d’un front souverainiste social face au front libéral macronien". 

Benjamin Cauchy rejoint Nicolas Dupont-Aignan

Figure des gilets jaunes de Toulouse, Benjamin Cauchy a annoncé en mars rejoindre la liste menée par Nicolas Dupont-Aignan, président du parti politique Debout la France. Ancien conseiller municipal de Laon et porte-parole des Gilets jaunes de Toulouse, il a obtenu la 9e place sur la liste des "Amoureux de la France". Approché notamment par Les Républicains et le Rassemblement National, Benjamin Cauchy assure être "complètement synchro" avec Nicolas Dupont-Aignan et selon lui "il est largement temps qu’il y ait une issue à ce mouvement et de passer des ronds-points aux urnes". Il précise ne pas adhérer pour autant au parti Debout la France.


Les partis politiques ont jusqu’au 3 mai pour déposer leur liste en vue du scrutin le 26 mai. Pour obtenir des députés européens, une liste doit atteindre au moins 5% des suffrages.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les élections européennes 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter