Elections régionales : "Le danger de l'extrême droite n'est pas écarté", insiste Valls

Elections régionales : "Le danger de l'extrême droite n'est pas écarté", insiste Valls

DirectLCI
RESULTATS REGIONALES - Manuel Valls a pris la parole dimanche soir, peu après la publication des premiers résultats des élections régionales. S'il s'est félicité d'un "barrage à l'extrême droite", il a toutefois estimé que le gouvernement devait "agir plus vite pour obtenir plus de résultats".

"Aucun soulagement, aucun triomphalisme". Dimanche soir, à l'heure de faire le bilan de ces élections régionales, Manuel Valls a insisté sur l'importance du vote en faveur du Front national. Alors que son parti réalise une performance plutôt bonne, avec selon les premières estimations au moins cinq régions (Bourgogne-Franche-Comté, Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin, Bretagne, Centre-Val de Loire et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon), le Premier ministre a d'abord salué "les électeurs qui ont fait barrage à l'extrême droite".

>> Retrouvez la carte interactive des résultats

Toutefois, a-t-il reconnu, "le danger n'est pas écarté, loin de là". En effet, si le parti de Marine Le Pen n'emporte aucune région, il rassemble au niveau national quelque 30 % des suffrages. "Tout cela nous oblige à entendre les électeurs, à agir plus vite pour obtenir plus de résultats. (…) L'emploi doit nous mobiliser plus que jamais", a estimé Manuel Valls.

Reprenant à son compte des éléments de langage traditionnellement utilisés par le Front national, le Premier ministre a enfin appelé chacun au "patriotisme", "le rassemblement autour de ce que nous sommes". "Ce patriotisme, c'est ce qui a guidé votre choix de conforter la république. Dans un tel moment (…), la république est la seule et la plus forte des réponses", a-t-il conclu.

EN SAVOIR +
>>
Suivez en direct la soirée électorale
>>
Le FN rate (encore) la dernière marche
>>
Notre page spéciale consacrée aux élections

Sur le même sujet

Lire et commenter