Fillon accuse Hollande d'organiser les fuites : "Il doit se retirer", affirme Julien Dray

EMISSION POLITIQUE - Après la mise en cause de François Hollande par François Fillon, Julien Dray, proche du président de la République, a fustigé sur LCI "l'indécence" du candidat LR et l'a appelé à se retirer.

Après les accusations de François Fillon contre François Hollande tenues jeudi soir sur le plateau de l'Emission Politique sur France 2, la gauche vient à la défense du Président de la République. Contacté par LCI, Julien Dray, proche et ami du président, est monté au créneau : "Avec François Fillon, on n’a plus aucune surprise. Il se permet tout et il essaye les ficelles les plus grosses pour masquer ses propres responsabilités".


Remonté, le conseiller régional d’Île-de-France continue en fusitgeant "l’indécence de François Fillon qui lance des polémiques tous azimuts pour essayer de masquer la réalité des faits". Julien Dray enfonce le clou en appelant "François Fillon a arrêté et à se retirer", "c’est son devoir", affirme-t-il.

Une mise en cause directe de François Hollande

Quelques dizaines de minutes plus tôt, François Fillon était revenu sur les affaires dans lesquelles il est impliqué. Pour la première fois depuis le début de l'affaire Penelope, il a directement mis en cause  celui qu’il accuse d’être derrière les fuites : "Je vais mettre en cause le Président de la République, a déclaré très solennellement le candidat de la droite. Un livre sort ces jours-ci, écrit par des journalistes (du Canard Enchaîné) sur le ministère de l'Intérieur. Il explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau", a affirmé François Fillon qui a consulté les bonnes feuilles publiées par Valeurs Actuelles


"Je demande qu’une enquête soit ouverte sur les allégations présentes dans ce livre", a demandé le candidat LR.  Plus globalement, il a dénoncé un "scandale d’État" et asséné qu’un "chef de l’État n’(était) jamais aussi loin dans l’illégalité".

Hollande réplique... l'auteur du livre assure n'avoir pas écrit ça

Avant même la fin de l'émission, l'Elysée a répliqué en affirmant que le "président de la République condamne avec la plus grande fermeté les allegations mensongères de François Fillon". Puis c'est finalement Didier Hassoux, un des auteurs du livre "Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat"  qui dément "avoir écrit ça". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Plus d'articles

Lire et commenter