Emmanuel Macron : comment va-t-il financer sa campagne ?

ARGENT - Son collectif ne touchant pas de financement public, Emmanuel Macron doit compter sur ses donateurs et lui-même pour ses frais de campagne. Son grand meeting de Paris lui a déjà coûté plus de 400.000 euros.

Emmanuel Macron qui donnait ce samedi 10 décembre son premier grand meeting à Paris, espère toujours collecter plus de fonds pour son mouvement, En Marche. Contrairement à tous les autres partis politiques, son collectif ne compte aucun élu lui permettant de toucher un financement public. Dès lors, l'ancien ministre de l'Economie se repose plus que jamais sur ses adhérents pour remplir les caisses. 


Selon son entourage, Emmanuel Macron aurait déjà levé 3,7 millions d'euros auprès de 12.000 donateurs. Il espèrerait récolter 9 millions d'euros en tout, qui seront complétés par un prêt bancaire personnel de 9 millions d'euros également, rapporte Reuters. Le candidat hors primaire de la gauche rappelle alors depuis des mois à ses adhérents qu'ils sont sa "seule et unique source de financement". 

Lire aussi

Déjà avant l'officialisation de sa candidature le 16 novembre dernier, l'ancien membre du gouvernement avait organisé plusieurs collectes de fond pour son mouvement. Paris Match avait notamment assuré en mai dernier qu'Emmanuel Macron alors ministre de l'Economie "aurait levé près de 10 millions de livres sterling" (environ 12,75 millions d'euros) lors d'un déplacement à Londres. 


Mais si les fonds manquent encore, beaucoup parient sur la popularité grandissante de l'ancien banquier. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, l'un des caciques du Parti socialiste qui soutient de longue date l'ancien ministre, a estimé qu'un "mouvement des progressistes" était né. "Qui aujourd'hui est capable de rassembler une force aussi grande ? Je pense qu'il y a un mouvement des progressistes qui est né aujourd'hui et qui va se développer dans les prochaines semaines et qui peut nous emmener à la victoire alors que tout le monde pensait que les choses étaient déjà jouées d'avance".

Lire aussi

En vidéo

Primaire de la gauche : Macron reste sourd aux appels de rassemblement

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter