La drague de Macron envers Bayrou laisse le MoDem dubitatif

La drague de Macron envers Bayrou laisse le MoDem dubitatif

ALLEZ VIENS ON EST BIEN – Sur le plateau du 20h de TF1 mercredi, Emmanuel Macron a invité François Bayrou à le rejoindre pour la présidentielle. Une invitation accueillie avec scepticisme par des membres du MoDem contactés par LCI ce jeudi.

Il veut attirer les électeurs du MoDem dans ses filets. Dans cette optique, Emmanuel Macron, invité sur le plateau du 20H de TF1 mercredi, a exhorté François Bayrou à le rejoindre en vue de la présidentielle. La tâche s’annonce toutefois ardue. Si, sur le papier, l'alliance a tout du mariage de raison, dans les faits, c'est autre chose...

Questionné sur celui qu'il qualifiait en septembre "d'hologramme" ce mercredi par Gilles Boulleau, le président du MoDem a persisté et signé :  "L'option Macron n'est pas mûre, je ne sais pas quel est son projet, je ne sais pas quel est son positionnement", tançait-il. Ils ont beau chacun prôner le dépassement du clivage gauche-droite, leur rapprochement n'en est pas plus automatique.

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Lire aussi

Une coalition de projet, ça s'étudie- FX Penicaud, président du MoDem du Rhône

D'autant que, du côté des cadres du parti centriste, on ne sent pas beaucoup plus de motivation. En effet, les membres du MoDem contactés par LCI ne veulent pas entendre parler du mot "ralliement", qui ne correspond pas à leur conception de la politique : "Seule une discussion sur le projet est envisageable. Et il n'y a rien de tel à ce jour chez Emmanuel Macron", souligne Maud Gatel, élue UDI-MoDem au Conseil de Paris. 

Même son de cloche chez Francois-Xavier Penicaud, président du MoDem du Rhône. "S'il envisage une coalition de projet et de travailler ensemble, ça s'étudie. S'il demande de le rejoindre dans une démarche de soumission et d'effacement de l'identité démocrate et centriste, ça ne peut pas fonctionner", nous explique-t-il. 

Lire aussi

Ses propositions sont floues- Marc Fresneau, secrétaire général du MoDem

De fait, les centristes invitent Emmanuel Macron à éclaircir son programme : "Une alliance est envisageable si des points de convergences existent entre notre programme et le sien, explique Marc Fresneau, secrétaire général du MoDem. Mais pour le moment, ses propositions sur les 35 heures, la loi Travail et globalement sur le droit du travail sont floues". Le conseiller national Sourya Zinnoury renchérit : "Il y a des sujets importants sur lesquels il s'est très peu exprimé, comme l'endettement, l'institutionnel et la citoyenneté, ou même l'environnement"

De son côté, Anaïs Brood, vice-présidente des Jeunes Démocrates, fustige un manque de clarté sur son engagement européen : "Il se dit relativement européiste. Mais de quelle Europe parle-t-il ? D’une Europe fédérale ? Construite autour du couple franco-allemand ? Ce n’est pas très clair". 

Sous-couvert d’anonymat, cet ancien membre du bureau national des Jeunes Démocrates se montre plus incisif, estimant que "Bayrou et Macron n'ont rien à voir ensemble" : "Le Modem doit enfin apprendre à exister par lui-même et arrêter de servir de faire valoir aux autres", fustige-t-il. Pour le moment, François Bayrou ne semble pas avoir tranché quant à une éventuelle alliance avec l’ancien ministre de l’Economie. Au vu des témoignages recueillis plus haut, celle-ci s’annonce néanmoins peu probable. Le maire de Pau devrait rendre sa décision à "la mi-février". 

En vidéo

Quand François Bayrou imite Macron en toute circonstance !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Protection des journalistes à Gaza : Macron va appeler Netanyahu "ces prochains jours"

Gérald Darmanin sera aux côtés des policiers qui manifesteront le 19 mai

La Mexicaine Andrea Meza sacrée Miss Univers, Amandine Petit aux portes du top 10

EN DIRECT - Covid-19 : 22.749 personnes hospitalisées, dont 4189 en réanimation, la baisse se poursuit

Amandine Petit aux portes du top 10 de Miss Univers : "C’est un résultat assez incroyable"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.