Emmanuel Macron président : la passation de pouvoirs avec François Hollande aura lieu dimanche 14 mai

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
MODE D’EMPLOI – Elu président de la République dimanche soir, Emmanuel Macron devra encore patienter quelques jours pour s’installer à l’Elysée. Le mandat de François Hollande s’achève en effet dimanche 14 mai, date à laquelle aura lieu la passation de pouvoir.

Plus jeune président de la Ve République, Emmanuel Macron sera le premier à entrer en fonction un dimanche. Le mandat de François Hollande s’achevant le 14 mai à minuit, la passation de pouvoirs entre les deux hommes aura lieu le même jour, a confirmé le chef de l'Etat sortant à nos confrères de France 2, en marge de la cérémonie du 8 mai sur la place de l'Etoile. 


"Emmanuel Macron m'a suivi tout au long de ces dernières années (...) après il s'est émancipé, il a voulu présenter un projet aux Français, s'est présenté devant eux, il a été élu, il est le président", a-t-il expliqué. "C'est à lui maintenant, fort de l'expérience qu'il a pu acquérir auprès de moi, fort aussi de ce que nous avons fait ensemble, de continuer sa marche."


La volonté de François Hollande de présider jusqu'au bout n'est pas surprenante. "Jusqu’au dernier jour de mon mandat, je serai pleinement à ma tâche", avait-il en effet déclaré lors de ses vœux télévisés, le 3 décembre dernier.

En 2012, une ambiance glaciale

La forme de la passation de pouvoir n’est pas codifiée. François Hollande n’est même pas obligé d’accueillir son successeur sur le perron de l’Elysée. Mais on l’imagine mal faire entorse à cette vieille tradition républicaine, surtout vis-à-vis de celui qui fut secrétaire général adjoint de son cabinet au début de son mandat. L’atmosphère devrait en tout cas être plus détendue que lors de la passation de pouvoir de 2012.

Alors que Nicolas Sarkozy avait raccompagné Jacques Chirac jusqu’à sa voiture, en 2007, François Hollande et sa compagne de l’époque, Valérie Trierweiler, avait pris congé de son adversaire et son épouse, Carla Bruni, sur le perron de l’Elysée. Dans son livre, "La France pour la vie", paru en janvier 2016, l’ancien chef de l’Etat raconte leur entretien ce jour-là. "Il me promet de trouver une sortie digne pour deux ou trois de mes anciens collaborateurs. Naturellement, il n'en fera rien",  écrit-il, jugeant le comportement de son successeur à l’égard de son couple "à la limite de la mauvaise éducation."


"Je pensais que je n'étais pas dans la même relation que celle de Nicolas Sarkozy avec Jacques Chirac, dont il avait été le ministre", confiera en avril dernier François Hollande. "Je le regrette parce que finalement, je ne voulais surtout pas donner le sentiment d'être discourtois à l'égard de mon prédécesseur." 

En vidéo

Le calendrier très serré qui attend Emmanuel Macron

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle.


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter