En FacebookLive sur TF1 et LCI, Emmanuel Macron précise sa façon de gouverner

En FacebookLive sur TF1 et LCI, Emmanuel Macron précise sa façon de gouverner

EN DIRECT - Emmanuel Macron était en Facebook Live sur TF1 et LCI ce jeudi 27 avril. Il a répondu aux nombreuses questions des internautes sur ce qu'il pense de Donald Trump, sur sa manière de gouverner ou encore sur les intentions de vote des Français pour le second tour.

Emmanuel Macron était ce jeudi soir l'invité de l'émission Élysée 2017 sur TF1. À cette occasion, il a participé à un FacebookLive diffusé sur les pages de TF1 et LCI et a répondu aux questions posées par les internautes. Il s'est notamment exprimé sur sa manière de gouverner s'il est élu président. "Je serai un président engagé sur des sujets, des terrains d'actions, mes priorités, mais un président qui souhaite que le gouvernement gouverne. [...] Le rôle du président c'est de donner un cap, de donner un sens, de porter la parole de la France en Europe et à l'étranger?". 

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Non, (Trump) ne me fout pas les chocottes- Emmanuel Macron

À la question : "Si vous êtes élu, quelle est la première chose que vous direz à Trump ? Il ne vous met pas un peu les chocottes ?", Ele candidat d'En Marche! a répondu "Non, il ne me fout pas les chocottes", avant d'ajouter : "Il a été élu par son peuple et donc il sera un interlocuteur. La première chose que je lui dirai c'est de tout faire pour inscrire nos deux pays dans la collaboration qui est la leur depuis plusieurs siècles, surtout dans les dernière décennies". Il a également ajouté vouloir évoquer avec lui les sujets de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme. 

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Royaume-Uni : des colis envoyés aux plus démunis provoquent l’indignation

Lire et commenter