"En Marche à l'ombre" : Renaud votera Emmanuel Macron pour barrer la route "aux Le Pen et aux Fillon"

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

TOUJOURS EN MARCHE - Le "chanteur énervant" ne votera pas à gauche au premier tour de la présidentielle. Pour faire barrage "aux Le Pen et aux Fillon", il a donné son approbation au candidat d'En Marche !

Anar de gauche dans sa jeunesse, fâché avec le communisme après un concert à Moscou, écolo depuis le tournant de la trentaine, mitterrandien de coeur et de raison dans les années 80... Renaud prend un nouveau virage dans sa vie politique. Le chanteur énervant, auteur d'un des come-back de l'année en 2016 après quelques années de silence, s'est de nouveau exprimé sur ses préférences politiques, lundi 3 avril sur sa page Facebook, doigt d'honneur à l'appui. "Puisque les médias ne vont pas tarder à me harceler pour savoir pour qui je vote, je réponds une fois pour toute Macron."

Un choix qui peut surprendre au vu du pedigree du chanteur, qui sous-entend que le choix pourrait bien être par défaut. Evoquant les deux candidats qui auraient été les plus fidèles à sa ligne politique, il tacle : "Quant au PS divisé entre Hamon et Mélenchon, j'eusse voté pour eux si ils avaient trouvé une alliance mais il semble que ce soit râpé, problème d'égos personnels".

Lire aussi

En vidéo

Renaud : "Fillon a une tête de parfait honnête homme, un vrai républicain"

Renaud a en tout cas tourné la page François Fillon. L'ex-Premier ministre, dont il avait salué, au moment de son come-back, "la tête de parfait honnête homme" et en qui il avait trouvé un "vrai républicain", n'est plus un recours à ses yeux - il en avait déjà fait part lors d'un concert à Chambéry, en février 2017. Pire, il le met au même niveau que Marine Le Pen. Cela ne réjouira par Jean-Luc Mélenchon, qui s'était ému de la déclaration à l'époque : "Quand on est Renaud, on ne vote pas Fillon".

Pas sûr que ce nouveau choix le réjouisse davantage : "Le seul qui me paraît intègre, le seul sans parti, le seul sans casserole au cul et la seule alternative aux Le Pen et aux Fillon", justifie ainsi le chanteur. C'est bel et bien le combat contre la droite conservatrice et l'extrême droite qui semble le motiver : mardi 4 avril, sa signature apparaîtra aux côtés d'une centaine d'autres célébrités (Mathieu Chedid, IAM, le couple d'avocat Klarsfeld...) sous une tribune publiée dans Libération, appellant à voter contre le Front national.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter