Exclusion du PS : Guérini se dit "serein"

Exclusion du PS : Guérini se dit "serein"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
POLITIQUE – Le sénateur PS et président du conseil général, Jean-Noël Guérini déclare attendre avec "sérénité" la décision du Parti socialiste sur sa possible éviction du parti.

Jean-Noël Guérini temporise. En marge de l’inauguration d’un établissement pour personnes âgées, le sénateur PS et président du conseil général s’est exprimé pour la première fois sur la décision du Premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, d’engager une procédure d’exclusion à son encontre pour "manquements répétés" aux "principes et valeurs" du PS.

Le ton grave, l’ancien président de la fédération socialiste du département confie attendre avec "sérénité", la décision qui sera prise dans les prochaines semaines. "J’attends de voir à quelle sauce je vais être mangé", dit-il cependant avec sourire. "J’évite de m’exprimer à chaud. C’est ça la responsabilité d’un homme politique", poursuit-il.

"Je mourrai socialiste"

En froid avec les instances du parti, il explique n’en vouloir "à personne", même s’il ne se fait guère d’illusions. "J’ai pris ma carte à l’âge de 16 ans, j’en ai 63, vous imaginez ! Je mourrai socialiste. Ce n’est pas parce qu’on a une carte que l’on est socialiste. C’est ce que l’on a dans les tripes, dans le cœur qui font que l’on est socialiste", souligne-t-il à metronews.

Selon lui, aucun membre du Parti ne l’a prévenu de la procédure d’exclusion. "Tout ce que j’apprends c’est par presse interposée, personne ne m’a écrit, personne ne m’a téléphoné", dit-il avant de répéter qu’il attend "avec la plus grande sérénité", la décision qui sera prise "sur (sa) modeste personne".
 

Lire et commenter