Marine Le Pen rencontre Matteo Salvini, ce vendredi à Paris pour parler des Européennes

Élections Européennes 2019
RENDEZ-VOUS - En déplacement dans la capitale, dans le cadre de la rencontre entre les ministres de l'Intérieur du G7, le leader de l'extrême droite italienne va croiser Marine Le Pen, vendredi 5 avril. Le rendez-vous sera un tête-à-tête, en début de matinée et sera fermé à la presse.

L'occasion est trop belle pour se rater. Marine Le Pen et Matteo Salvini sont deux alliés en matière de politique européenne car les deux partis nationalistes La Ligue et le RN font partie du même groupe au Parlement européen à Strasbourg. Alors, à l'occasion de sa venue à Paris, dans le cadre du G7 des ministres de l'Intérieur, Matteo Salvini va rencontrer Marine Le Pen, ce vendredi. L'occasion pour eux de faire le point sur le scrutin à venir et accorder leurs violons sur divers sujets. La rencontre aura lieu en tête-à-tête à Paris et sera fermée à la presse, indique le Rassemblement National. 

Le rendez-vous ne durera probablement pas très longtemps : Matteo Salvini doit rencontrer ses homologues européens tandis que Marine Le Pen est attendue dans l'après-midi dans le Finistère, où elle poursuivra la campagne des européennes du 26 mai prochain. Au sujet de cette rencontre, Marine Le Pen s'est dite "très heureuse de rencontrer son ami (...) pour parler des élections européennes à venir", sur Twitter. 

Fermée à la presse, peu de choses devraient fuiter de cette entrevue. Néanmoins, il semble que tous deux pourraient évoquer la réunion qui se tiendra à Milan lundi 8 avril, entre Matteo Salvini et d'autres formations européennes d'extrême droite, dont l'AfD allemande, en vue de constituer un groupe au Parlement européen après les élections européennes, a précisé une source interne au RN.


Lors du débat diffusé sur France 2, entre les 12 candidats têtes de liste aux Européennes, le numéro 1 de la liste RN Jordan Bardella a cité Matteo Salvini à plusieurs reprises et l'a érigé en modèle. Un modèle dont s'inspire également Marine Le Pen qui fait campagne sur le modèle de celle effectuée par le ministre de l'Intérieur italien : une campagne de "proximité" et moins coûteuse où les candidats préfèrent les petites villes aux grandes et la campagne aux grandes salles de meeting.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Crise diplomatique entre la France et l'Italie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter