Fillon traité de "merde" par Marine Le Pen dans le Corriere della Sera ? Le FN conteste, le journaliste maintient ses propos

Fillon traité de "merde" par Marine Le Pen dans le Corriere della Sera ? Le FN conteste, le journaliste maintient ses propos
Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

POLÉMIQUE - Selon un journaliste italien du Corrierre della Sera qui a parlé à Marine Le Pen jeudi soir, la candidate FN aurait employé le terme "merdes" pour qualifier François Fillon. Si les dirigeants frontistes parlent d'une mauvaise interprétation en raison de la barrière de la langue, le plumitif, contacté par LCI, maintient sa version.

Belle ambiance de fin de campagne. Selon le Corriere della Sera, l'un des principaux quotidiens italiens, Marine Le Pen n'a visiblement pas digéré l'absence de soutien de François Fillon au soir du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril. Au point, rapporte le journal transalpin, d'insulter le candidat des Républicains, arrivé 3e du premier tour.

Voici l'échange en question, sur ce point précis, recueilli par le journaliste Aldo Cazzullo. Nous sommes le jeudi 4 mai à Ennemain, lieu de l'ultime meeting de campagne de Marine Le Pen :  "'Fillon, en invitant à voter pour votre adversaire, a parlé de la 'violence' et de 'l'intolérance' du Front national. Pourquoi ?'" Marine Le Pen soupire, semble chercher ses mots, puis explose : 'Mais parce que ce sont des merdes. Je suis désolé, mais rien d'autre ne me vient à l'esprit", relate le journaliste dans son article.

"Madame Le Pen faisait référence à Fillon"- Aldo Cazzullo, à LCI

En vidéo

VIDÉO - Dernière journée de campagne : Le Pen sort sous les huées de la cathédrale de Reims

Si le reportage n'a pas fait bondir l'entourage de l'ancien candidat des Républicains, elle a en revanche aussitôt fait réagir quelques proches de Marine Le Pen. D'abord son directeur de campagne David Rachline qui, auprès du Monde, premier à relever la séquence, a assuré que cette dernière n'avait "jamais tenu ce style de propos. [...] J'ai assisté à la conversation, elle a parlé de trahison de ses électeurs." Et d'expliquer qu'Aldo Cazzullo avait "mal compris" ce que lui disait la championne du Front national.  L'ex du Gud Frédéric Chatillon, qui assistait aussi au meeting en compagnie du journaliste et a "assisté à la conversation avec le Corriere",  et livre une autre version : "Marine a dit : 'Fillon a appelé à voter Macron car il est dans la merde'. Merci de corriger."

De son côté, interrogé par LCI, Aldo Cazzullo maintient sa version. "Je confirme ce que j'ai écrit dans mon papier. Madame Le Pen faisait référence à monsieur Fillon, et non pas à ses électeurs", nous a-t-il affirmé en milieu d'après-midi. Il dément également les affirmations de certains cadres du FN selon lesquelles il aurait dit avoir mal compris et retranscrit les propos de Marine Le Pen.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent