Filoche : "On verra le derrière de Macron très vite comme celui de Bernard Tapie et d’autres qui l’ont précédé"

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

2017 : la bataille de la gauche

PAS EN MARCHE - Le socialiste Gérard Filoche s’en est pris violemment à Emmanuel Macron ce jeudi matin sur LCI. Il lui prédit un avenir politique similaire à celui de Bernard Tapie.

Si Gérard Filoche, soutien d’Arnaud Montebourg pour la primaire de la gauche, était habilité à distribuer des labels de gauche, Emmanuel Macron pourrait toujours courir pour tenter d’en décrocher un. L’ancien inspecteur du Travail et membre du Parti socialiste a livré ce jeudi sur LCI le fond de sa pensée concernant le fondateur d’En Marche. A ses yeux, l’ancien ministre de l’Économie n’est qu’un "prédicateur" qui veut "casser le droit du travail".

"Ça fait 3 ans qu’on en mange du Macron. C’est lui qui a fait 1,3 million de chômeurs de plus, c’est lui qui a fait le CICE avec Hollande et Valls, c’est lui le travail le dimanche. Et il veut aller encore plus loin dans le mal", a déclaré Gérard Filoche, soutien d’Arnaud Montebourg, mais qui se satisferait aussi d’une victoire de Benoît Hamon à la primaire. Il reproche entre autres à l’ex-banquier sa volonté de se placer hors du clivage droite-gauche.

Quand on est ni de gauche, ni de droite, il y a quelque chose qui cloche. […] C’est le triangle des Bermudes, vous ne savez pas bien où on est- Gérard Filoche à propos d'Emmanuel Macron

Gérard Filoche veut néanmoins croire que la dynamique d’Emmanuel Macron et "les illusions de ce type malgré cinquante Unes de journaux, ça finit toujours par éclater". Sa chute serait d’ailleurs proche : "c’est comme le singe, plus il monte haut dans le cocotier, plus on voit son derrière. Et on verra le derrière de Macron très vite comme celui de Bernard Tapie et d’autres qui l’ont précédé",  a-t-il lancé.

Valls aussi dans le viseur

S’il n’a pas épargné Emmanuel Macron au cours de l’interview, il a toutefois réservé certaines flèches à Manuel Valls. Gérard Filoche craint en effet les conséquences d’une victoire de l’ancien Premier ministre à la primaire de la gauche. "Si Valls est désigné par malheur, il fera combien ? 7%, 8%, 9% ? Mélenchon sera lui à 12%, 13%, 14% ? Mais les deux perdraient. Si Valls passe, c’est la défaite assurée de la gauche", pronostique le socialiste. Et d’ajouter : "Valls aura assez de voix pour nuire, pas pour gagner".

En cas de victoire de l’ex-locataire de Matignon, "je serais très secoué parce que ce serait une page tragique pour la gauche", a ajouté Gérard Filoche, qui verrait là une confirmation de la politique menée durant le quinquennat. "Ça fait 100 ans que la gauche est porteuse d’espoir, et là avec Hollande, elle a été porteuse de désespoir. Donc je veux trouver cette page".

En vidéo

Gérard Filoche : "Si Valls passe, c'est la défaite assurée de la gauche"

Et aussi

Lire et commenter