François de Rugy, ex-candidat de la primaire à gauche, rallie le camp Macron

RALLIEMENT - Après avoir été candidat à la primaire de la gauche, l'écologiste François de Rugy a annoncé ce mercredi 22 février rejoindre Emmanuel Macron.

François de Rugy avait été candidat écologiste à la primaire socialiste en janvier mais il ne soutiendra finalement pas son vainqueur Benoît Hamon. Le président du Parti écologiste vient d'annoncer, ce mercredi 22 février 2017, son soutien à la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle.


"Je m'engage dans cette élection présidentielle au côté d'Emmanuel Macron", a-t-il déclaré ce matin sur franceinfo. Pourtant, comme tous les candidats à la primaire de la Belle alliance populaire, celui-ci s'était engagé à soutenir le vainqueur du scrutin auquel l'initiateur du mouvement En Marche! ne participait pas.

"Je préfère la cohérence à l'obéissance"François de Rugy

Le député vert de Loire-Atlantique a justifié ce pas de côté par "le choix politique [effectué par Hamon] au soir de la primaire" en cherchant "un accord de gouvernement avec Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon". Le vainqueur de la primaire de la gauche voulait "reconstituer une forme de gauche rouge-verte, une gauche qui a été beaucoup plus dans l'opposition ces cinq dernières années. Ce n'est pas le rassemblement tel que je le concevais", a-t-il expliqué à la radio. "Dans le rassemblement des progressistes, j'incluais Emmanuel Macron, je l'avais dit. Et j'avais dit qu'il faudrait discuter avec lui". 


"Je préfère la cohérence à l'obéissance", a assuré François de Rugy tout en reconnaissant que Benoît Hamon était "légitime pour être le candidat du Parti socialiste", grâce à sa large victoire à la primaire. "Je ne vais pas mentir aux Français. Je ne me vois pas leur dire qu'après tout ce que j'ai dit dans la primaire, (...) ça y est je suis convaincu par le projet de Benoît Hamon alors que ce n'est pas vrai", a t-il poursuivi, citant le revenu universel et le 49-3 citoyen comme deux points de profond désaccord.

En vidéo

Débat de la primaire à gauche : François de Rugy tacle ses opposants

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter