François Fillon tire les leçons de son échec : "Je redeviens un militant de cœur parmi les militants"

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019
REMERCIEMENTS - Près d’une semaine après sa défaite, le candidat LR à la présidentielle s’est adressé à ses militants. Dans une lettre postée sur son site de campagne, il les remercie pour leur soutien et annonce redevenir un simple militant.

"Je suis fier d'être l'un des vôtres", clame le candidat battu de LR. Evincé dès le premier tour de la présidentielle, François Fillon s'adresse samedi à ses militants dont il assure avoir reçu de nombreux "témoignages chargés d'émotion", des "témoignages d’amitié, de fidélité, mais aussi des critiques qui expriment des tristesses". Dans une lettre postée sur son site de campagne, il remercie une fois encore ceux qui l'ont soutenu dans cette campagne.

"Les obstacles placés sur ma route étaient trop nombreux"

"Lorsque que j’avais besoin de vous, vous avez toujours su répondre présent, et je vous en suis infiniment reconnaissant", explique-t-il dans ce texte. "Lorsque la tempête soufflait, vous étiez encore là. Grâce à vous, j’ai pu mener une campagne et défendre un projet qui, à mon sens, était conforme à l’intérêt national." Celui qui a recueilli 20.01% des suffrages le 23 avril dernier exprime son "profond regret de ne pas avoir pu (...) apporter la victoire" à son camp et répète mot pour mot ses justifications avancées dès le soir de sa défaite. "Dans cette bataille présidentielle, j’ai tout donné", avoue-t-il, "mais les obstacles placés sur ma route étaient trop nombreux, trop cruels aussi." Une allusion aux accusations d'emplois fictifs de sa femme et de ses enfants en tant qu'assistants parlementaires et à sa mise en examen, une saga judiciaire qui a mis à mal sa campagne. Une fois encore, il affirme assumer la responsabilité de la défaite de la droite et prend de la distance avec la vie politique, notamment la bataille pour les législatives : "Je redeviens un militant de cœur parmi les militants". François Fillon laisse en effet sa circonscription à Nathalie Kosciusko-Morizet pour les élections de juin et ne briguerait pas de mandat aux prochaines sénatoriales, selon nos confrères du Figaro.


En guise de conclusion, il appelle les militants républicains "à ne pas baisser les bras" et "à ne jamais laisser tomber (leurs) valeurs". Son avenir au sein du parti reste énigmatique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter