François Hollande amorce une candidature et cible Nicolas Sarkozy

DirectLCI
SUR LA LIGNE DE DÉPART - Dans un discours aux apparences de pré-campagne, François Hollande s'est employé jeudi à défendre son action contre le terrorisme tout en attaquant les propositions de la droite, dont Nicolas Sarkozy.

François Hollande a choisi son adversaire et prépare le terrain pour mai 2017. Dans son discours à la salle Wagram, à Paris, jeudi, le chef de l'Etat a esquissé un bilan de son action qui annonce les contours d'une prochaine candidature à la présidentielle. 


Tout en évacuant toute déclaration prématurée par une boutade  - "Ce n'est pas facile une élection, il faut la mériter" ou encore "certains pensent que l'élection présidentielle, c'est la primaire, je suis le seul dans cette fonction jusqu'en mai" - il a ciblé directement les propositions de l'ex-président Nicolas Sarkozy et entrouvert la porte des "années à venir",  se posant comme le garant de l'unité du pays face au terrorisme, thème au coeur de son discours.

Nous devons nous retrouver. Je ne laisserai pas la France être réduite, amputée. C'est le combat d'une vieFrançois Hollande

François Hollande a dessiné les contours d'une possible candidature à sa réélection en se présentant comme le gardien des valeurs de la France face à une droite accusée de vouloir les trahir. Plus précisément, il a ciblé son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, et ses alliés, évoquant certaines de leurs propositions sur le terrorisme - internement préventif des djihadistes -, sur l'immigation - suspension du regroupement familial - ou encore la révision de la Constitution pour faire interdire le burkini

La Constitution n'est pas un texte flexible [...] Je me bats contre l'état d'exceptionFrançois Hollande

Visant cette fois l'ensemble les concurrents à la primaire de la droite, François Hollande s'est également posé en défenseur du modèle français face à l'ultralibéralisme, faisant référence aux projets économiques d'Alain Juppé ou de François Fillon. "Il y a une course pour assécher le modèle social", a estimé le chef de l'Etat, évoquant notamment les projets de ses adversaires sur l'éducation ou défendant une Europe qui n'est "pas qu'une place financière, mais un espace de valeurs". 


Au delà du terrorisme - cet "ennemi redoutable" dont la menace "va durer", mais que la France "vaincra", le président a ébauché les thèmes de sa future campagne : "la protection des Français, la démocratie, la place de la France dans le monde", l'éducation - "il reste beaucoup à faire" - ainsi que l'Europe, qu'il refuse de "laisser se dissoudre". Comme Nicolas Sarkozy, le président en pré-campagne estime que la prochaine présidentielle se jouera sur le thème des valeurs. 

En vidéo

La cohésion nationale, la place de la France... Les enjeux de la prochaine élection listés par Hollande

VIDEO - "La démocratie face au terrorisme" : discours de rentrée pour François Hollande

En vidéo

"La démocratie face au terrorisme" : discours de rentrée pour François Hollande

VIDEO - Discours de François Hollande : un président "presque belliqueux"

En vidéo

Discours de François Hollande : un président "presque belliqueux"

VIDEO - Discours de François Hollande : "Le quasi-candidat décoche déjà ses flèches"

En vidéo

Discours de François Hollande : "Le quasi-candidat décoche déjà ses flèches"

VIDEO - Discours de François Hollande : pour Estrosi, "nous avons vu un candidat idéologue"

En vidéo

Discours de François Hollande : pour Estrosi, "nous avons vu un candidat idéologue"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter