François Hollande défend les fonctionnaires... et avertit la droite

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
TACLE - En visite à Abou Dabi, François Hollande qui a renoncé à se présenter à un deuxième mandat en 2017, a promis de protéger les valeurs de la France jusqu'au terme de son mandat et a critiqué les projets de François Fillon de couper dans les effectifs des fonctionnaires.

"Quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'Etat et quand il n'y a plus d'Etat, il n'y a plus de France", a déclaré François Hollande lors de son premier discours à Abou Dabi, samedi 3 décembre. Une allusion non-cachée au projet du candidat de la droite François Fillon de réduire considérablement le nombre de fonctionnaires. 


En effet, dans son programme pour la présidentielle de 2017, François Fillon prévoit la suppression de 500.000 emplois dans la fonction publique sur cinq ans. Il compte y arriver en ne renouvelant pas les postes des personnes partant à la retraite et en supprimant d'autres postes. 

Lire aussi

Être président, une "responsabilité" et une "fierté"

Deux jours après l'annonce de sa non-candidature, François Hollande a également voulu rappeler ce qu'implique la fonction de chef de l'Etat. "Être président de la République, c'est à la fois une responsabilité éminente et une fierté. Une fierté à condition, et c'est la seule condition qui vaille, de faire avancer la France dans le respect de ses idéaux et ses valeurs. Telle est la tâche qui est la mienne jusqu'au mois de mai prochain". 


Il a part ailleurs invité les Français à lutter contre l'extrémisme, une allusion à la force du Front national dans les sondages.

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Hollande à Abou Dabi : "Etre président, c'est une responsabilité et une fierté"

En vidéo

Hollande à Abou Dabi : "Les oeuvres du Louvre... un message de paix et de tolérance"

En vidéo

Le programme de François Fillon inquiète les syndicats et les fonctionnaires

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'abandon de Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter